TV connectée : les Français restent dans l’expectative

Régulations
tv-connectee-francais

Que ce soit pour des techniques ou liées à l’offre de contenus et services, les Français peinent encore à percevoir les apports de la télévision connectée, selon CCM Benchmark.

Quand bien même la TV connectée s’impose progressivement comme un pilier du salon numérique, les Français peinent encore à en percevoir les apports, que ce soit pour des raisons techniques ou liées aux contenus, souvent jugés “inintéressants”, voire “pas adaptés”.

Ainsi s’expriment les principales conclusions d’une étude menée par CCM Benchmark auprès d’un panel de 1637 téléspectateurs et relayée par l’AFP. Si 68% des sondés déclarent disposer d’un téléviseur connecté, seuls 9% possèdent une “Smart TV” autonome, reliée directement à Internet. Le reste de l’échantillon – c’est-à-dire 59% des répondants – n’a pas encore franchi ce cap : pour accéder au Net, leur écran de télévision s’appuie sur une passerelle qui peut être la box d’un opérateur, mais aussi une console de jeu, un lecteur Blu-Ray ou encore un boîtier multimédia de type Google TV.

Avec, en toile de fond, cette complémentarité qui s’instaure entre les différents écrans du foyer (la “Social TV” en est l’illustration), 91% des interrogés affirment avoir déjà exploité au moins une fois des services Internet sur leur téléviseur. Ils étaient 77% l’année passée. Ceux qui font preuve de réticence estiment généralement que la TV est “faite pour se détendre […] et pas utiliser des applications”. Certains privilégient des supports “plus confidentiels” comme les smartphones et les tablettes. D’autres évoquent des difficultés techniques inhérentes à la qualité de leur connexion Internet, au fonctionnement des applications et services ou tout simplement à leur “compréhension limitée” de la technologie.

32% des sondés déclarent d’ailleurs n’utiliser ni Smart TV, ni télévision par ADSL. Dans cette catégorie, le manque d’intérêt fait consensus, que ce soit pour la vidéo à la demande, la musique en streaming ou encore la navigation Internet sur grand écran. Quant à la “Smart TV”, elle ne retient pas encore les foules : 40% du panel n’a pas l’intention d’en acquérir une à court terme. Les nombreuses fonctionnalités intégrées dans les box des opérateurs français n’y sont sans doute pas étrangères.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’Apple TV ?

Crédit photo : Iaroslav Neliubov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur