Twitter : dites-le avec des cœurs !

MarketingSocial Media
twitter
3 7

Twitter a annoncé l’abandon des « favoris », symbolisés par une étoile jaune, pour laisser la place au cœur rouge, permettant aux twittos de « liker » certaines publications.

Sur le créneau de Facebook et de son fameux bouton « J’aime », Twitter opère une mini-révolution à destination de ses utilisateurs : abandonner les fameux favoris, qui apparaissaient sous la forme d’une icône étoile jaune, pour laisser place à de petits cœurs rouges.

Ce « symbole universel qui résonne à travers les langues, les cultures et les fuseaux horaires », comme le décrit Twitter, a pour but de permettre aux twittos de faire connaître leurs émotions à la publication d’un tweet.

Ce cœur peut signifier « Waouh », « MDR », « Ohh », « Câlins », « Ouais ! », « Félicitations », « Courage », « Bien joué », « Trop mignon »…

twitter coeurs

Le service de micro-blogging a ainsi décidé « de simplifier et enrichir l’usage de Twitter. […] parfois les étoiles pouvaient prêter à confusion, en particulier pour les nouveaux utilisateurs », précise Akarshan Kumar, le chef produits de la plate-forme, sur le blog de la firme.

Ce qui part d’une bonne intention pourrait vite se révéler problématique. Un unique symbole, le cœur, est censé représenter toute une palette d’émotions, allant, visiblement, de la joie à la tristesse, en passant par les encouragements ou une marque d’affection.

Un nouvel hashtag #favgate a même été créé, permettant aux utilisateurs de Twitter de réclamer le retour des « fav » symbolisés par la petite étoile jaune.

Difficile donc pour l’utilisateur de faire passer ces nuances d’appréciation en commentaire d’un tweet. La signification de ce petit cœur pourrait ainsi bien des fois être mal interprété.

Facebook l’a d’ailleurs bien compris : le réseau social a confirmé il y a quelques semaines qu’il testerait bientôt, en complément de son icône « Like », un bouton servant à marquer son « empathie » mais qui ne ressemblera pas tout à fait à un « Je n’aime pas ».

 

Crédit image : andersphoto – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur