Twitter part à la conquête des entreprises

Cloud

Twitter teste actuellement une nouvelle application destinée aux entreprises. Le service de micro-blogging esquisse ainsi une ébauche de modèle économique.

Twitter semble prêt à mettre au point son modèle économique afin de dégager de nouvelles sources de revenus. Comme annoncé il y a quelques semaines, le service de micro-blogging travaille actuellement à l’élaboration de fonctionnalités payantes destinées aux utilisateurs professionnels du site.

Twitter a ainsi annoncé sur son blog qu’il testait actuellement une application dédiée aux entreprises. Cette nouvelle fonctionnalité, baptisée “Contributors”, permet aux entreprises de mieux communiquer avec leurs clients et “followers”, en offrant aux employés d’une organisation de participer à la publication de nouveaux “tweets” à partir d’un même compte.

L’ensemble de ces “contributeurs” professionnels pourront chacun utiliser un pseudonyme, personnalisant ainsi davantage les informations délivrées à partir du profil Twitter d’une entreprise.

Twitter a ainsi précisé que son application “Contributors” allait pour l’instant être soumise à un petit groupe de testeurs, qui sera chargé de l’évaluer “pendant un certain temps”, afin de permettre au service de micro-blogging d’évaluer le véritable intérêt et l’utilité d’une telle fonctionnalité pour les entreprises.

Twitter développe par ailleurs d’autres types de fonctionnalités professionnelles accessibles notamment grâce à des API pour parvenir à bâtir, dans le courant de l’année prochaine, plusieurs briques destinées à enrichir une future offre commerciale.

Pour enfin être rentable, le service de micro-blogging table aussi sur l’insertion de publicités. Son co-fondateur, Biz Stone, a par ailleurs récemment déclaré que son site pourrait être amené, l’année prochaine, à conclure des partenariats avec plusieurs médias basés sur la syndication des contenus Twitter.

Ces nouvelles fonctionnalités sont aussi un moyen pour Twitter de s’assurer une certaine crédibilité. Si ce service communautaire est connu par 60% des internautes en France, seulement 9% d’entre eux l’utilisent activement, selon un récent sondage IFOP réalisé pour L’Atelier BNP Paribas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur