Twitter aimerait faire des selfies avec Shots

Régulations
twitter

Twitter pourrait bien s’emparer de la start-up Shots qui propose une applications dédiée aux selfies.

C’est un tweet qui a mis le feu aux poudres et plus précisément celui d’Anthony Noto, directeur financier au sein de Twitter, donnant des indications sur l’acquisition potentielle de Shots.

Il était prévu que le tweet soit de l’ordre du privé (Direct Message ou DM) mais, suite à une maladresse, il est devenu public (DM Fail). Les followers du compte d’Anthony Noto se sont emparés de l’information et Twitter a fait le reste, démontrant une nouvelle fois sa puissance virale.

Depuis le 24 novembre, l’acquisition de Shots par Twitter est ainsi l’objet de spéculations.

Mais les choses se confirment grâce à des indiscrétions en provenance du site de la chaîne américaine CNBC. Cette dernière évoque bien des pourparlers entre les deux sociétés.

Shots propose un service de partage de selfies via une application mobile. La start-up dispose d’ores et déjà d’une base de trois millions d’utilisateurs ou plutôt utilisatrices puisque les deux tiers seraient des jeunes femmes âgées de moins de 24 ans.

Il faut dire que la mode du selfie fait un tabac, en particulier chez les plus jeunes. On s’y adonne depuis son bureau, le confort de son chez soi, sur un lieu de villégiature, devant un site touristique ou en présence d’une personnalité.

Très proche du mot « selfish » (égoïste), il a même été ajouté à OxfordDictionaries.com en août 2013 avant d’être désigné mot de l’année en 2013 par le très sérieux Oxford English Dictionnary. On trouve la première trace du mot en 2002 sur un forum australien en ligne, soit bien avant l’ère des smartphones.

On sait également que le chanteur pop canadien Justin Bieber a investi dans la start-up qui peut donc bénéficier de la popularité du jeune investisseur aux 57 millions d’abonnés sur Twitter.

Les dernières acquisitions de Twitter remontent à avril 2014 avec la société Gnip (spécialisée dans l’analyse des données sociales) et de Mesagraph (créée en 2010, la start-up a mis au point un observatoire de la « social TV »). Avant cela, il y avait l’acquisition de la société britannique SecondSync, également spécialisée dans la mesure d’audience télé.

Plus globalement, Twitter cherche toujours à monétiser son service et se tourne toujours un peu plus vers la mobilité.

Récemment, au cours de sa conférence développeurs Flight, le site de micro-blogging a dévoilé Fabric, une plate-forme mobile modulaire censée faciliter la création d’applications pour les développeurs.

Hier 26 novembre, Twitter annonçait qu’elle allait collecter les informations sur les applications que ses membres installent sur leur terminal mobile, ce qui n’a pas manqué de susciter une vive polémique.

 

Crédit image : Denys Prykhodov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur