U3 dévoile une nouvelle génération de clés USB

Mobilité

Cet éditeur propose un espace de travail sécurisé sur une clé USB, utilisable sans modification de l’ordinateur hôte.

Imaginez que sur votre clé USB embarque vos données, vos logiciels habituels ainsi que leurs paramétrages, et que vous puissiez les exploiter et travailler sur n’importe quel ordinateur sous Windows sans laisser aucune trace de votre activité sur le disque dur local. Un espace de travail personnel complet, mobile et léger, c’est ce que propose la société U3 née en décembre 2004 d’une association entre SanDisk et M-Systems, respectivement numéro 1 et 2 mondial des mémoires USB.

La technologie développée par U3 embarque une véritable interface de travail, le “LaunchPad”, qui simplifie à l’extrême l’utilisation de la clé. Cette interface, qui surgit quand on clique sur l’icone U3 affichée dans la barre des tâches, est d’ailleurs similaire au menu Démarrer de Windows. C’est à partir du LaunchPad qu’on lance et paramètre les applications, et qu’on choisit les applications qui doivent se lancer automatiquement dès que la clé est connectée au PC. Cela permet par exemple d’actionner un antivirus au démarrage (et d’éviter ainsi les éventuelles infections) ou bien de gagner du temps en ouvrant directement un client de messagerie qui télécharge les derniers e-mails ou synchronise les échanges entre le support amovible et l’ordinateur (ce que fait très bien DmailerSync).

Sécurité assurée

Enfin, la plate-forme U3 se veut sécurisée et sécurisante. Sécurisée puisque l’accès aux informations (applications et données) peut être protégé par un mot de passe encodé sur 128 bits. Sécurisante puisque le retrait de la clé, volontaire ou accidentel, entraîne l’effacement de toutes les données stockées dans la mémoire de l’ordinateur hôte. L’utilisateur ne laisse aucune trace de son passage, conservant ainsi l’intégrité de ses données tout en évitant de “polluer” la machine réceptrice. Une solution envisageable aussi bien en entreprise que dans le cadre familial. Dans ce dernier cas, cela permet notamment de laisser les utilisateurs télécharger ce qu’ils veulent pour leurs applications particulières, sans mettre en péril la stabilité de l’ordinateur familial. En revanche, l’utilisation d’un logiciel du disque dur local conservera les données temporaires et obligera à un nettoyage manuel, quand bien même le fichier de travail est stocké sur la clé USB. Il restera par ailleurs à vérifier que les spywares éventuellement copiés sur la clé ne s’incrustent pas sur le disque dur local.

U3 vise à la fois les marchés professionnels et grand public mais ne commercialise pas directement ses produits. L’entreprise basée à Redwood City en Californie distribue des licences aux fabricants. Verbatim, Memorex, Kingston Technology ou encore Inuix sont ses premiers clients, en plus de SanDisk et M-Systems. Quant aux éditeurs, ils doivent adapter leurs applications afin de proposer une version d’installation spécifique à la plate-forme U3. Une opération simple et rapide à réaliser selon Andrea Butter, vice-présidente marketing de la société, qui précise que les outils de développement sont fournis gracieusement aux éditeurs. McAfee, Trend Micro, ZoneLabs, Check Point, Mozilla Foundation, Corel ,Ulead, Real, ICQ, Cyberlink… ont déjà franchi le pas. Une trentaine d’éditeurs (et une cinquantaine d’applications) sont sur les rangs. U3 devrait faire un point sur ses partenariats le 19 septembre prochain.

70 % des clés USB

Les premières smartkeys ne devraient plus tarder à débarquer sur le marché. Elles seront reconnaissables à l’aide du logo de l’entreprise (un “U3” orange sur fond blanc dans un carré orange lui aussi). Mais on ignore pour l’heure les modèles et tarifs des clés intelligentes. Valeur ajoutée oblige, il faut donc s’attendre à des prix supérieurs à ceux des clés de base. Mais ils pourraient très vite être normalisés. Le cabinet d’étude Gartner estime qu’en 2008, 70 % des près de 150 millions de clés vendues seront des smartkeys. Un marché énorme qui pourrait s’élever à 160 millions en 2010. Pour l’heure, l’offre de U3 n’est compatible qu’avec Windows 2000 et XP. Mac OS et Linux arriveront peut-être plus tard. Tout comme l’intégration de la technologie au sein de baladeurs numériques MP3, voire de smartphones.

FramaKey propose aussi sa solution de clé intelligente
FramaKey, la solution proposée par l’éditeur Framasoft, pourrait être un sérieux concurrent à U3. FramaKey est un ensemble de logiciels libres (pour le moment composé de Firefox, Thunderbird, OpenOffice, VLC, CoolPlayer et SciTe) qui peuvent être lancés de n’importe quelle clé USB (intelligente ou non mais en USB 2.0 de préférence pour des questions de performances) à partir d’une interface dédiée. Soit une solution également pratique pour les utilisateurs nomades qui ne veulent pas s’encombrer d’un PC portable et ne sont pas trop regardants sur la sécurité. A la différence de la plate-forme de U3, la FramaKey n’est pas sécurisée par un mot de passe. En cas de perte de la clé, rien n’interdit l’accès aux applications (un moindre mal) et aux données (plus ennuyeux). Il est cependant possible de formater la clé avec un mot de passe. L’interface est un peu moins conviviale. Il faut cliquer sur le fichier Start.exe située sur la clé pour accéder au menu de contrôle. Enfin, lors du retrait accidentel de la clé, les applications restent ouvertes sur l’écran de l’ordinateur hôte. Bref, la solution de Framasoft est un peu moins facile d’utilisation que celle d’U3 mais n’en reste pas moins un produit très intéressant pour ceux déjà équipés d’une clé USB. Comptez cependant au moins 200 Mo d’espace.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur