Uber inquiète les régulateurs : coup d’arrêt pour la conduite autonome ?

MobilitéRégulations

Le gouverneur de l’Arizona somme Uber de ne pas reprendre, sur place, ses expérimentations de véhicules autonomes, une semaine après un accident mortel.

Uber est-il en capacité de poursuivre ses expérimentations de voitures autonomes sur la voie publique ?

Doug Ducey, gouverneur républicain de l’Arizona, en doute. Il l’a fait savoir dans une lettre adressée à l’entreprise californienne, sommée de maintenir sa flotte à l’arrêt.

Plus aucun de ses SUV Volvo autonomes ne circule sur place depuis une semaine, après un accident qui a entraîné la mort d’une piétonne à Tempe.

Les forces de l’ordre ont rendu publique la vidéo dudit accident. Doug Ducey l’estime « perturbante et alarmante ». Il considère qu’elle « soulève de nombreuses questions », témoignant d’un « échec incontestable » à garantir la sécurité publique.

Survenu de nuit, l’accident était, selon la police, inévitable. John Krafcik, CEO de Waymo (branche qui gère les projets de conduite autonome d’Alphabet, maison mère de Google), est moins affirmatif.

Du côté d’Uber, qui testait au dernier pointage une centaine de véhicules dans l’Arizona, on exprime le souhait de « collaborer avec les enquêteurs ».

La firme entend également « maintenir le dialogue » avec le gouvernement, qui l’avait accueillie à bras ouverts début 2017, dans un contexte de tensions avec les autorités californiennes sur des questions d’homologation.

Doug Ducey s’était jusqu’alors montré très favorable au développement de la conduite autonome. À l’été 2015, peu après sa prise de fonction, il avait signé un décret pour constituer une commission de surveillance dédiée à cette technologie.

Uber avait déjà dû suspendre, l’an dernier, ses expérimentations dans l’Arizona. L’accident en cause – une collision avec un autre véhicule – n’avait pas fait de mort et le véhicule Uber n’avait pas été jugé responsable.

En toile de fond, l’ambition de lancer, à la mi-2019, un service de taxis autonomes. Une initiative qui pourrait prendre du retard, tout particulièrement à la lumière de documents internes dont le New York Times s’est fait l’écho. La technologie d’Uber y est présentée comme balbutiante, les véhicules ayant notamment du mal à évoluer dans les zones en travaux.

Crédit photo : Senator Mark Warner via Visualhunt.com / CC BY


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur