Ubisoft : la partie continue pour Vivendi

EntrepriseFusions-acquisitions
vivendi-ubisoft-bollore
1 5

Vivendi possède désormais 22,8 % du capital d’Ubisoft et plus de 20 % des droits de vote. Comment va réagir la famille Guillemot ?

Dans le prolongement de son OPA sur Gameloft, Vivendi monte en puissance au capital de l’autre pépite des frères Guillemot : Ubisoft.

Par l’intermédiaire d’une déclaration de franchissement de seuil et d’intention adressée ce 18 juillet à l’Autorité des marchés financiers (AMF), le groupe présidé par Vincent Bolloré explique avoir dépassé, en date du 14 juillet 2016, le seuil des 20 % de droits de vote chez l’éditeur de jeux vidéo, avec une participation portée à 22,8 %.

Tout comme à la mi-juin, lorsqu’il avait annoncé avoir franchi les 20 % du capital (pour 17,76 % des droits de vote), Vivendi affirme son ambition d’établir « une collaboration fructueuse » avec Ubisoft, qui exploite des licences à succès comme « Assassin’s Creed » et « Lapins Crétins ».

Il n’est toujours pas officiellement question de déposer une offre publique en vue d’une prise de contrôle. Vivendi entend toutefois « poursuivre ses achats en fonction des conditions du marché »… et faire entendre sa voix au conseil d’administration d’Ubisoft, au nom d’une « représentation cohérente avec sa position actionnariale ».

En toile de fond, la constitution, aux côtés des activités de production et de distribution de contenus numériques (la musique avec Universal ; la télévision et le cinéma avec Canal+ ; les salles de spectacle avec l’Olympia), d’un pôle jeux vidéo dont Gameloft représente la première brique*.

À la tête d’Ubisoft, Yves Guillemot fait de la résistance – comme en témoigne son intervention lors du dernier salon E3, à consulter ci-dessous en vidéo. Il pourrait, avec son frère Michel, renforcer leur position au capital en y injectant les 150 millions d’euros issus de leur désengagement « à regret » du capital de Gameloft (la famille Guillemot a conservé 1 % des parts, pour 1,56 % des droits de vote).

* Le board a été refondu en conséquence. Stéphane Roussel, COO de Vivendi, a pris les rênes de Gameloft en qualité de P-DG, à la place du fondateur Michel Guillemot. Il est entouré de Sébastien Bolloré (président d’Omnium Bolloré et de Blue Solutions), Frédéric Crépin (secrétaire général de Vivendi), Francine Mayer (présidente de Canal+ Régie) et Maxime Saada (DG Groupe Canal+ ; P-DG Dailymotion).

Crédit photo archive : Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi (Frédéric Legrand – COMEO / Shutterstock.com)

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur