Ultra haut débit : Free innove avec l’accès F-ADSL

Mobilité

Le service d’accès teste une solution alternative qui s’appuie sur l’ADSL 2+. Le débit peut atteindre 174 Mbit/s en réception et 18 Mbit/s en émission.

Dans sa quête de solutions alternatives afin d’augmenter le débit des connexions de type xDSL, la cellule R&D de Free dévoile les premiers résultats d’une expérimentation réalisée sur le F-ADSL. C’est le nom temporaire que le service d’accès du groupe Iliad a donné à cette technologie reposant sur le couplage de lignes en ADSL 2+.

Selon le FAI, le test aurait permis d’atteindre un débit maximal de 174 Mbit/s en réception et 18 Mbit/s en émission. A 1 800 mètres d’un noeud de raccordement d’abonnés (NRA), le débit en voie descendante est d’environ 120 Mbit/s.

Contrairement au VDSL2, cette technologie serait “non perturbante” pour le réseau et les autres abonnés. Elle permettrait de voir émerger de nouvelles applications comme la télévision haute définition en 3D, avance Free.

Absence de lancement commercial

Le service d’accès entrevoit aussi des avantages d’ordres pratique et financier avec l’accès F-ADSL. Les équipements DSLAM (Digital Subscriber Line Access Multiplexer) de Free, installés dans les répartiteurs, sont d’ores et déjà compatibles avec cette technologie alternative. Ce qui réduirait les éventuels coûts d’investissement réseau en cas de déploiement à grande échelle.

Mais ne nous emballons pas trop car Free met des bémols : les détenteurs de Freebox ne peuvent pas accéder à ces débits avec le matériel dont ils disposent actuellement. Et le service d’accès “n’envisage pas de lancement commercial” pour le moment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur