Un chercheur souligne les coûts astronomiques des SMS

Mobilité

Le coût d’envoi d’un SMS serait quatre fois plus cher que la réception de données issu du téléscope spatial Hubble. Un regard décalé.

Un scientifique britannique a déclaré que l’envoi d’un SMS coûte au moins quatre fois plus cher que la réception de données scientifiques en provenance de l’espace. Cette étonnante accusation a été émise par le Dr Nigel Bannister de l’Université de Leicester, et a servi de base pour le programme Dispatches /The Mobile Phone Rip-Off diffusé sur Channel 4.

Le Dr. Bannister a déterminé que l’envoi de SMS via des téléphones mobiles coûte beaucoup plus cher que le téléchargement de données en provenance du télescope spatial Hubble. Pour ses calculs, le Dr. Bannister a comparé le coût de la réception d’un mégaoctet de données Hubble aux 0,06 euro de moyenne pour l’envoi d’un SMS.

“Au bout du compte, l’envoi d’un SMS coûte au moins quatre fois plus cher que la transmission de données Hubble, et ce coût peut être encore plus élevé”, déclare le Dr. Bannister.

Petite démonstration [si vous parvenez à suivre la logique, ndlr] : “la taille maximale d’un SMS est de 160 caractères, ce qui occupe 140 octets, un système de SMS gérant uniquement sept bits par caractère. Supposons que le prix moyen d’un SMS est de 0,06 euro (…) Il y a 1 048 576 octets dans un mégaoctet, ce qui fait un million/140 = 7 490 SMS pour la transmission d’un mégaoctet (…) En comptant 0,06 euro par SMS, cela nous fait 449,40 euros par mégaoctet, soit plus de quatre fois plus cher que l’estimation la plus “pessimiste” des coûts de transmission de données à partir du télescope spatial Hubble.”

Le Dr. Bannister a été informé par la Nasa que le coût de transfert de données du télescope Hubble à la terre est de 11,14 euros par mégaoctet. “Ce calcul ne tient pas compte du coût des stations terrestres et de la main d’oeuvre, mais il s’agit d’une estimation précise pour cette partie du processus”, a-t-il déclaré. “Cela nous fait donc 11,14 euros pour chaque mégaoctet transféré de Hubble au premier point de contact au sol uniquement.”

“Il nous faudrait donc d’autres calculs pour estimer le coût exact de transmission des données Hubble à l’utilisateur final (l’archive de données accessible par les scientifiques). A cause de la difficulté inhérente aux calculs de cette estimation, j’ai dû faire quelques suppositions éclairées.”

D’après les estimations du Dr. Bannister le coût des données Hubble peut varier entre 11,14 et 106,98 euros par mégaoctet, ce qui est beaucoup moins onéreux que les 449,40 euros par mégaoctet pour la transmission de SMS.

“Hubble est censée être une mission assez chère. C’est pourquoi les coûts de l’envoi de SMS nous ont paru astronomiques”, a-t-il conclu.

Adaptation en français d’un article de Vnunet.com en date du 13 mai


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur