Un data center de Telecom Italia victime d’un incident électrique

Cloud

Lundi soir, un départ de feu a obligé le site du prestataire situé à Vitry-sur-Seine à couper tous les serveurs. De nombreux sites ont été affectés.

Dans la soirée de lundi, un incident dans le data center de la division Entreprises de Telecom Italia France de Vitry sur Seine (Val-de-Marne) a provoqué une rupture de service. Suite à un départ de feu sur une ligne EDF à très haute tension, l’alimentation électrique du data center a été coupée à 19h00, ce qui a fait subitement plonger dans le noir des milliers de sites Web hébergés sur les 4500 serveurs du data center. Un black out qui a embarrassé des hébergeurs comme Linkbynet, qui est l’un des clients du centre informatique.

Mais l’incident s’est prolongé en raison d’un dysfonctionnement de la chaîne électrique. En effet, les groupes électrogènes du data center n’ont pas pris automatiquement le relais. Ils ont été démarrés manuellement à 20h20, selon le rapport d’incident présenté par Telecom Italia France à ses clients. Un document qui montre que le prestataire a fourni des efforts pour tenir ses clients informés de l’évolution de la situation d’heure en heure.

“Les délais pour un retour à la normale ont été différents en fonction de la prise en main direct ou non des serveurs par nos équipes”, explique Mylène Veillet, responsable marketing et communication du pôle Entreprises de Télécom Italia France, contactée mercredi après-midi. Ce qui peut varier d’une quinzaine de minutes …à une dizaines d’heures. Certains sites Internet – dont Vnunet.fr – ont été inacessibles tout le long de la nuit de lundi à mardi voire plus. “Désormais, tout est revenu dans l’ordre”, assure la représentante du data center. “A notre connaissance, nous ne recensons pas de soucis particuliers pour la restauration des données sur les sites Internet de nos clients”, précise-t-elle.

Audit “approfondi” de la chaîne électrique

Reste à identifier les origines de cette panne. La division Entreprises de Telécom Italia France a annoncé qu’un “audit approfondi” de la chaîne électrique (arrivées EDF, onduleurs et groupes électrogènes) sur le site de Vitry a été lancé ce jour “afin de s’assurer qu’un tel dysfonctionnement n’ait aucune chance de se reproduire et de lancer les mesures correctives adéquates”.

Cet incident est perçu par la direction technique du data center comme un coup de malchance. Toujours selon le rapport d’incident diffusé à ses clients, Telecom Italia avait d’ores et déjà engagé des travaux de refonte de la chaîne d’alimentation électrique afin d’en accroître la capacité, l’autonomie ainsi que la sécurité. Les commandes correspondantes ont été lancées il y a quelques semaines. Le début des travaux est prévu pour début juin, et l’achèvement planifié fin juillet. “C’est une preuve que l’énergie et la thermorégulation de l’environnement informatique deviennent de plus en plus critiques dans les salles machines”, explique un spécialiste indépendant de l’hébergement.

Récemment, un autre data center de Redbus à Courbevoie (Hauts-de-Seine) avait connu un incident grave dû là aussi à un dysfonctionnement électrique et d’un problème de relais des groupes électrogènes qui avait gravement perturbé ses activités pendant plusieurs jours (voir édition du 29 mars 2006).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur