Un freeware contourne les protections de l’iPod

Cloud

Un gratuiciel allemand permet d’accéder aux fichiers MP3 de l’iPod “protégés” par Apple pour inciter ses utilisateurs à ne pas pirater les oeuvres musicales. Cet utilitaire n’est utilisable que sur Mac.

A peine sorti, voilà l’iPod piraté ! Un utilitaire développé par un Allemand permet de réaliser la mise à jour des fichiers MP3 stockés sur l’iPod sans avoir à passer par iTunes2. iPod Free File Access permet d’accéder au dossier musical créé sur l’iPod par le logiciel d’Apple. Ce petit logiciel fonctionne sur le mode “glisser-déposer” et contourne le système de sécurité intégré par Apple dans iTunes pour éviter le partage de MP3 entre amis à partir de l’iPod. Le lecteur MP3 d’Apple est en effet uniquement reconnu comme tel sur la machine de son propriétaire. Sur les autres Mac, il n’apparaît que comme un simple disque dur. Les fichiers MP3 n’apparaissent alors pas à l’écran, ils sont invisibles. Seule l’utilisation d’iTunes 2 permettait jusqu’à présent d’obtenir l’accès aux dossiers créés sur l’iPod et d’en modifier le contenu. iPod Free File Access contourne cette difficulté mise en place par Apple pour contraindre ses utilisateurs à ne pas piller les oeuvres musicales. L’application ne fonctionne pour le moment que sous Mac OS 9.x. Christian Vick, son développeur n’annonce aucun développement pour PC, pour le moment.

L’iPod est le nouveau lecteur de MP3 lancé par Apple courant octobre et commercialisé depuis ce week-end aux Etats-Unis. Il a été le produit vedette des Apple Stores, à l’occasion du lancement de deux de ces nouveaux magasins du réseau constitué par Apple. L’iPod laisse bon nombre d’observateurs perplexes (voir édition du 29 octobre 2001) : le plus petit et le plus facile d’utilisation des lecteurs de MP3 avec disque dur est aussi l’un des plus chers, bien que ce prix soit justifié par la technologie utilisée (voir édition du 26 octobre 2001). Succès ou échec pour ce produit au pur design Apple, la question n’a pas cessé de tourmenter les analystes, qui parient plutôt pour un nouvel effet Cube, le PowerMac G4 de la firme ayant décroché le plus de prix aux concours de design, mais commercialisé à un prix inabordable pour en faire un succès commercial. Selon MacCentral, une bonne partie des visiteurs qui ont fait le déplacement manifestaient un intérêt appuyé pour le nouveau jouet frappé de la Pomme, mais ne venaient pas expressément pour en faire l’acquisition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur