Un nouveau format contre le piratage en ligne

Mobilité

Un consortium composé de quelques acteurs de l’industrie informatique prépare un nouveau format susceptible d’être compatible avec toutes les plates-formes et, surtout, permettant de lutter contre le piratage.

“Aujourd’hui, il n’existe pas de cadre technique et commercial pour réaliser l’interopérabilité entre les différentes plates-formes technologiques et offrir un nouveau modèle économique. Le Content Reference Forum vise à changer cela.” Pour le moment composé de Microsoft, Content Guard, Verisign, Macrovision, ARM et NTT, le Content Reference Forum (CRF) vise à développer un nouveau format qui permettra de distribuer du contenu audiovisuel (musique ou vidéo) à travers les réseaux d’échange de fichiers (peer-to-peer ou P2P) en toute sécurité.

D’une part le fichier reconnaîtra automatiquement la plate-forme de destination et s’adaptera au mode de lecture, et, d’autre part, il contiendra un module de paiement et de gestion des droits numériques (DRM) qui lui permettra d’être distribué en toute quiétude à travers les Kazaa, Grokster et autres application de P2P.

Le CRF entend donc répondre à la problématique des nombreux formats de contenu numérique (MP3, WMA, AAC, Real… pour le son, MPEG-2, DivX, AVI, MOV… pour la vidéo) tout en rassurant les producteurs de contenu sur les risques de piratage. En effet, les nombreux formats existant obligent un diffuseur à multiplier les fichiers par autant de formats ou d’en choisir un au risque de “propriétariser” son application de lecture (comme c’est le cas avec les plates-formes de musique en ligne qui ont émergé récemment tel que l’iTunes Music Store avec l’AAC ou Napster avec le WMA). Le format pensé par le CRF débloquerait la situation.

Intéresser commercialement l’internaute

En incluant une interface de paiement en ligne au sein même du fichier, le CRF entend rassurer les producteurs de contenu face au phénomène du P2P. Ils pourraient même en tirer parti puisque les fichiers estampillés CRF incluront une interface de paiement en ligne exploitable à travers Kazaa et compagnie. La distribution des chansons et vidéo seraient directement assurée par les internautes eux-mêmes. Une bonne affaire pour les producteurs qui pourront envisager des économies en réduisant leurs coûts de distribution et de marketing. Le modèle proposé par le CRF pourrait donc s’afficher comme une solution au piratage. Notamment si l’internaute est commercialement stimulé dans la distribution des contenus.

Reste à savoir comment le CRF parviendra à imposer son format. Certes, plus il y aura d’acteurs de l’industrie membres du forum et plus cette technologie aura de chance de s’imposer. Mais il restera toujours à convaincre les internautes de s’y plier. Kazaa tente l’expérience à travers Altnet, une société qui propose de payer le contenu en ligne contre des points convertibles en bons d’achat divers (voir édition du 25 juin 2003). Mais le modèle a bien du mal à s’imposer. Le CRF devrait présenter une première version d’évaluation de sa technologie début 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur