Un nouveau projet Linux dans l’Administration allemande

Cloud

L’Administration allemande est en pointe dans l’adoption de Linux. Nouvel exemple avec la migration de certaines applications critiques d’un département du ministère des Finances.

L’Administration allemande poursuit sa conversion à Linux. Un département du ministère des Finances, responsable de la paie des employés du secteur public et de l’encaissement de certaines taxes, a en effet choisi de migrer ses opérations de back-office ? des applications critiques, donc – sur deux ordinateurs centraux IBM fonctionnant avec le système d’exploitation open source. Ils remplaceront trente serveurs de marques Sun Microsystems et Fujitsu-Siemens utilisant le système d’exploitation Unix. Rappelons qu’en mai 2003, la ville de Munich a décidé de basculer non seulement ses serveurs mais surtout ses 14 000 postes de travail sous Linux et d’utiliser des applications bureautiques open source, au détriment du système d’exploitation de Microsoft (voir édition du 10 juin 2003). Plus récemment, le gouvernement allemand avait aussi opté pour l’installation de Linux dans d’autres départements, notamment sur les 11 000 ordinateurs de la police de Basse-Saxe, en remplacement de Windows.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur