Un plantage Windows 10 ? Un QR Code simplifie le dépannage

Poste de travailSystèmes d'exploitation
3 1

En cas « d’écran bleu de la mort » (BSoD) synonyme de plantage de Windows 10, Microsoft propose le recours à un QR Code pour le diagnostic et le dépannage. On est sauvé ?

Microsoft a décidé de venir épauler les utilisateurs de Windows 10 qui se retrouvent confrontés à un BSoD (Blue Screen of Death, du nom d’un écran bleu signe de plantage du système d’exploitation) à l’aide d’un simple QR Code à scanner.

En effet, depuis la dernière pré-version de Windows 10 (Build 14316 accessible par les utilisateurs du programme « Windows Insider » en canal fast ring), un QR Code s’affiche sur ce fameux écran bleu.

Le fameux smiley en ASCII n’a certes pas disparu. Mais, l’utilisateur bénéficie maintenant d’une aide. Il suffit en effet de scanner ce QR Code à l’aide d’un terminal mobile (smartphone ou tablette) afin d’être redirigé vers une page du support de Microsoft.

Jusqu’à présent, les noms et numéros d’erreurs laissaient souvent dubitatifs et perplexes les utilisateurs quant aux actions à prendre. Ils étaient réduits à effectuer une recherche via Google Search par exemple sur la base de termes tels que « BAD_SYSTEM_CONFIG_INFO ».

Est-ce à dire que cette nouveauté va simplifier le diagnostic et de ce fait le dépannage ? Pas encore puisque, comme le souligne un utilisateur de Reddit, pour l’heure, le QR Code redirige exclusivement vers la même page générique de Microsoft baptisée « Troubleshooting blue screen errors ».

Mais, cela devrait évoluer au gré des prochaines moutures de Windows 10 et, à n’en pas douter, pour la version finale de l’édition anniversaire de Windows 10 attendue pour juillet prochain.

Incapable de récupérer d’une erreur système, le système d’exploitation Windows affiche en effet historiquement un « écran bleu de la mort », le fameux BSoD. Et ce depuis la mouture 1.0 de Windows. Windows 7 et Windows 8.1 n’ont pas réussi à briser ce signe indien.

La console de jeu vidéo Xbox 360 de Microsoft a eu son équivalent avec le Black Screen of Death et Mac OS X avait sa propre déclinaison avec le SBOD (« Spinning Beachball of Death » ou « Ballon de plage de la mort » en français).

Associés à des plantages du système, les BSoD ont donné des sueurs froides à de nombreux utilisateurs. Grâce à une plus grande stabilité des dernières moutures de Windows, leur nombre a toutefois grandement diminué.

(Crédit photo : @stefanphotozemun, Shuttershock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur