Une assurance qui couvre les achats en ligne

Mobilité

La société Fia-net a lancé une assurance, gratuite pour l’internaute, qui le rembourse en cas de détournement de sa carte bancaire ou à l’occasion d’un achat défectueux.

Si l’achat en ligne vous fait peur, Fia-net pourra peut-être vous convaincre de passer à l’acte. Cette société fondée en mai 1999 propose de rembourser gratuitement l’internaute en cas de fraude sur son compte bancaire. Imaginons qu’un hacker s’empare du numéro de votre carte pour acheter sur le Web, après s’être introduit sur les bases de données d’un site marchand affilié à Fia-Net. Si l’indélicat effectue des achats ou débite la carte, Fia-Net s’engage à rembourser ces retraits illicites à hauteur de 50 000 francs. Attention, cela ne fonctionne qu’à condition que le numéro de la carte provienne d’un site affichant le logo Fia-net !

Evidemment, Fia-net n’est pas philanthrope. Celle-ci rembourse directement l’internaute mais se retourne ensuite vers la banque de ce dernier, par l’entremise d’une filiale du groupe AXA dénommée Juridica Rappelons-le, les banques sont légalement obligées de rembourser une victime en cas de détournement de numéro de carte sur Internet, avec un délai de déclaration de 24 mois. En réalité, la transaction légalement n’existe pas si elle n’a pas été validée par le code secret ou la signature manuscrite, que ce soit sur Internet ou non. Jouant les intermédiaires, Fia-net garantit que son intervention représente un gain de temps et de paperasserie important. “Nous effectuons un remboursement sous 15 jours, avec l’ambition d’abaisser ce délai très bientôt”, assure Christophe Marque, directeur marketing de FIA-Net.

La gratuité de l’assurance ne concerne pas le marchand en ligne. Ce dernier paie pour afficher le “label” Fia-net et profiter lui aussi d’une assurance. Facturé proportionnellement à son chiffre d’affaires, le vendeur est remboursé en cas d’opposition par un client. Par exemple, lors d’un paiement bloqué qui aura été effectué avec une carte volée mais contesté entre-temps par la victime.

L’un des attraits de Fia-net pour l’internaute est que ses achats sont aussi gratuitement couverts. S’il achète en ligne un objet qui parvient cassé à la livraison ou ne parvient carrément pas, ou s’il est victime d’une arnaque à l’occasion d’une vente aux enchères sur iBazar par exemple, il est remboursé. Il faut quand même un minimum de preuve, d’où l’obligation pour le marchand de faire signer à la livraison un accusé de réception pour limiter la fraude.

La formule de Fia-net a déjà séduit près de 150 sites. “Et nous sommes à un rythme de trois nouvelles souscriptions par jour”, ajoute Sébastien Baer, directeur commercial de la société. La liste comprend le voyagiste TravelPrice, Marcopoly, France Loisirs, le vendeur de logiciels Blackorange, etc.

Pour l’instant, le nombre de remboursements est encore symbolique. Il concerne surtout les sites marchands victimes de payeurs malhonnêtes. “L’activité n’a vraiment démarré que depuis janvier 1999, et le remboursement total des différents sites est encore inférieur à 2 % à l’ensemble de leur chiffre d’affaires”, précise Sébastien Baer. “Cela représente environ 200 000 francs, mais ce n’est pas encore significatif. Il faut du temps pour que les plaintes nous parviennent”, poursuit-il en soulignant que les marchands mettent souvent plusieurs semaines pour signaler un préjudice.

Quant aux remboursements concernant les internautes lésés, ils se comptent sur les doigts d’une main. Mais le nombre de cas devrait augmenter, notamment parce qu’il faut plusieurs mois à certains internautes pour découvrir qu’ils ont été volés. “Il ne faut pas diaboliser l’achat en ligne”, conclue toutefois Sébastien Baer au vu des chiffres.

Pour en savoir plus : FIA-Net


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur