Une atmosphère différente à l’Apple Expo

Cloud

La fête des aficionados du Mac a débuté Porte de Versailles, sur les 18 000 mètres carrés du Hall 4. Par rapport aux précédentes éditions, l’atmosphère a changé : l’esprit paraît plus convivial, le salon fait moins “foire”, et nombre d’exposants sont équipés de Mac OS X. Finalement, l’annulation de l’Apple Expo 2001 a eu cela de bien qu’elle permet de mesurer les différences à deux années d’intervalle !

Depuis mardi 10 septembre 2002 (voir édition du 6 septembre 2002), l’Apple Expo a ouvert ses portes, Hall 4, sur Paris Expo, Porte de Versailles, et doit durer jusqu’au 14 septembre. Pour cet événement, l’atmosphère est bien différente de la dernière Expo, qui s’est tenue en 2000 et qui avait vu la commercialisation d’une bêta technologique de Mac OS X. Premier constat depuis l’exposition qui s’était tenue à la même place en 2000 : les écrans TFT sont partout. De quoi dire que le slogan d’Apple “hasta la vista CRT”, utilisé pour enterrer l’écran cathodique à l’occasion de MacWorld San Francisco, a été bien reçu. Deuxième remarque d’ordre visuel : Apple, bien que très présente, ne paraît pas dominer l’expo comme elle en donnait l’impression auparavant. Son stand, même s’il est le plus important, n’est pas visible immédiatement depuis l’entrée, ce qui allège quelque peu l’effet Big Brother de précédentes éditions. En revanche, même si la firme se fait plus discrète, ses présentations restent fascinantes, tant sur l’amphithéâtre aménagé au centre de son stand que sur les pupitres de démonstration des différents matériels. L’Xserve est bien là, vibrionnant de toutes ses diodes, donnant un effet Woper à la WarGames (un film des années 80 avec Matthew Broderick, Ndlr). On y trouve aussi l’iPod, l’iMac 17 pouces qui fait de l’effet ou bien encore les nouveaux PowerMac supportant deux écrans. Mais la firme passe moins pour la vedette de la fête que les autres exposants. Et eux aussi justement, ils sont là et bien là ! Et tous ont le coeur plus léger qu’il y a un an (voir édition du 1er octobre 2001).

Sur la zone destinée au “Grand Public” par exemple, disséminés autour des pôles musique, Education, Cyberkids ou iMovie. C’est sur cette zone que l’atmosphère a sans doute le plus évolué. Toujours la foire au Mac bien sûr, mais on ressent également un vent frais de renouveau, soutenu par l’apparition de plus en plus fréquente d’applications pour Mac OS X. Du coup, l’aspect foire paraît atténué, même si les principaux revendeurs parisiens sont là : CLG Micro, Mac Partner, Goldway, International Computer (IC), Macway, Computer Bench…, mais aussi, surprise au détour d’une travée, vous tombez nez à nez sur la Fnac Micro de Toulouse qui a fait le déplacement ! Ce point de vente s’avère la plus grande surface Fnac dédiée à la micro-informatique (1 800 mètres carrés). Atmosphère décontractée également côté “Création”. Les grands éditeurs et constructeurs sont bien là : Macromedia, Wacom, Adobe Systems, Corel. Un seul absent de marque : Quark, qui dispose pourtant d’une version récente de son application phare, Xpress. Pour les autres, là encore tous ont plutôt tendance à montrer qu’ils sont présents sur le nouveau système d’exploitation d’Apple. Enfin, atmosphère studieuse sur la zone “Entreprises”, où 4D, Microsoft, Ciel !, France Telecom, M@cDent, Sun, Oracle, 01Santé, Adnx, Metrowerks, Mediclick ou les éditions O’Reilly se partagent la surface dédiée la plus importante. Bref, le déplacement sur Paris Expo risque de vous ménager bien des surprises, que ce soit pour constater que le monde Mac est en train de changer ou tout simplement pour découvrir pourquoi l’Apple Expo demeure le premier salon informatique français.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur