Une décharge électrique pour le perdant…

Mobilité

On pourrait croire à un simple revival de Pong, le premier jeu vidéo du monde. A un petit détail près tout de même : le perdant reçoit une décharge électrique dans la main. Et certains se retrouvent même accros à la douleur.

Deux inventeurs allemands viennent de mettre au point un jeu vidéo qui permet à un joueur de faire physiquement mal à son adversaire. Ironiquement appelé PainStation (évidemment en référence à la PlayStation de Sony), l’appareil demande aux joueurs d’insérer leurs mains dans une Pain Execution Unit (PEU, ou Unité d’exécution de douleur). Le jeu, un simple Pong, commence dès que les joueurs touchent ces contacts électriques.

Ainsi qu’on peut le lire sur la page Web des concepteurs, seule la main droite est utile pour contrôler la raquette dans le but de conserver la balle en jeu le plus longtemps possible. Mais si un joueur perd la balle, il reçoit une décharge électrique sur la main gauche. Il y a plusieurs façons de faire mal à son adversaire. Le plan de jeu est couvert de petits symboles qui, s’ils sont touchés par la balle, déclencheront des sensations de chaleur, de piqûres ou de choc électrique de durée variable. Le jeu se termine lorsque l’un des joueurs retire sa main de la PEU.

Les deux inventeurs se sont dits surpris par le niveau de douleur que les joueurs étaient capables de supporter avant d’abandonner. L’un deux, Tilman Reiff, l’explique par la présence du public ; il est difficile de jeter l’éponge sans s’être suffisamment battu avant, surtout lorsque l’on a des supporters autour de la table. “J’ai vu des joueurs quitter la table les mains en sang et la peau totalement arrachée simplement parce qu’ils ne voulait pas abandonner devant l’assistance”, raconte-t-il.

Sony inquiet pour son image de marque ?

La PainStation a été développée dans le cadre d’un projet universitaire de l’académie de “Arts Media” de Cologne, Tilman Reiff y travaillant avec Volker Marowe. “Ceux qui supportent un peu de douleur trouvent ce jeu très prenant”, ajoute-t-il.

Le jeu n’a pas encore été mis sur le marché, mais Sony a déjà prévenu qu’il n’apprécierait pas que le duo d’inventeurs utilise son logo. Et le géant japonais aurait également sous-entendu qu’ils pourraient avoir des problèmes à cause du nom un peu trop proche de celui de son produit. Et vous, vous auriez envie d’acheter une telle console de jeu ?

Traduit et adapté d’un article paru sur VNUnet.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur