Une interface graphique pour Darwin

Cloud

Apple offre depuis plus d’un an le coeur, appelé Darwin, de son futur MacOS X à tous les développeurs et amateurs de nouveau système. Il ne lui manquait plus que l’interface graphique pour en faire un système à part entière.

La nouvelle pourrait ressembler à un canular, mais il n’en est rien. John Carmack, l’inventeur du célèbre jeu de “baston” Quake a annoncé son intention de développer une interface graphique pour Darwin, la brique système de base de MacOS X. Quelques explications s’imposent.

Bien que disparaissant totalement derrière les outils Apple et l’interface de MacOS, Darwin est un système d’exploitation à part entière totalement fonctionnel, optimisé G3 et bientôt G4. L’intérêt de Darwin est d’être un système Unix comme Linux, entièrement gratuit et surtout très optimisé. Les fichiers d’installation ne représentent pas plus de 60 Mo de données !

S’il sert avant tout aux développeurs, Darwin peut parfaitement être utilisé, indépendamment de tous les ajouts d’Apple, comme serveur Web ou de messagerie avec des produits tels qu’Apache ou SendMail. Pourquoi choisir cette solution ? Pour sa rapidité. Darwin ne contient que le strict nécessaire pour fonctionner (micro-noyau Mach 3.x, protocoles réseaux, couches Unix, multitâche préemptif, mémoire protégée, etc.). Des développeurs créent des logiciels sur et pour Darwin, compatibles avec MacOS X. Darwin peut aussi les aider à porter des logiciels Linux ou issus de FreeBSD sur MacOS X. Darwin comprend des éditeurs de codes C et C++ ainsi que des compilateurs. Bref, les usages de Darwin sont nombreux.

Puissant donc, mais rébarbatif pour les utilisateurs et aussi pour un grand nombre de développeurs, même parmi les plus acharnés de la ligne de code. Il ne dispose en effet d’aucune interface graphique. Il faut impérativement passer par les commandes textuelles d’Unix. C’est pour cela, que peu d’utilisateurs l’installent sur leur G3. Mais les choses risquent de changer très rapidement. John Carmack travaille donc sur un serveur X-Window (serveur d’interface graphique dans les systèmes Unix). Son objectif est de pouvoir le faire fonctionner sur Darwin, MacOS X Server et MacOS X en lieu et place d’Aqua (voir édition du 6 janvier 2000) ! Mais cette nouvelle est surtout importante pour les “darwinistes”. Avec une interface graphique, Darwin se transformera en système alternatif à un LinuxPPC, voire à un MacOS X ! Car, finalement, pour les utilisateurs désirant uniquement développer ou créer un serveur Web, Darwin (plus une interface) suffit amplement.

Il faudra suivre attentivement l’évolution de Darwin et de la disponibilité de serveur X-Window. L’initiative de Carmack pourrait inciter le portage d’interface telle que KDE ou Gnome sous Darwin, ce qui fournira une toute autre dimension au Darwin OS (nom officiel donné par Apple).

Pour en savoir plus : Les projets Open Source d’Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur