Une pluie de rapports de bogues pour la bêta d’IE 7

Cloud

Les premiers tests du nouveau navigateur de Microsoft n’ont pas manqué de révéler de nombreux bogues et vulnérabilités.

Les rapports de bogues et alertes de sécurité ont commencé à affluer dans les heures qui ont suivi la mise à disposition par Microsoft de la seconde version bêta publique de son navigateur Internet Explorer 7 (voir édition du 1er janvier 2006).

Le chercheur en sécurité Tom Ferris a ainsi dévoilé une vulnérabilité qui entraîne le plantage de l’application et permet l’exécution de code arbitraire quand l’utilisateur visite une page Web. Un employé de Microsoft a expliqué sur le blog d’Internet Explorer que ce problème était lié à une interprétation trop stricte des URL par le navigateur et que l’éditeur préparait actuellement un correctif ad hoc.

D’autres testeurs ont fait état de problèmes avec l’antivirus de McAfee, qui empêchent les utilisateurs de se connecter au Centre de sécurité de l’éditeur.

Une cohabitation difficile avec les antispywares

Le navigateur semble également avoir quelques soucis de cohabitation avec plusieurs applications antispywares, selon divers rapports publiés sur la liste de diffusion de Microsoft. Ces logiciels de lutte contre les spywares peuvent empêcher un fichier nommé “msfeeds.dll” d’être enregistré. Une solution de secours a été proposée sur la mailing-list par un employé de Microsoft mais elle requiert des compétences avancées en informatique.

Le navigateur s’est également révélé incapable de se connecter à différents sites bancaires en ligne. Selon Microsoft, ce problème n’est pas lié à IE 7 lui-même mais aux services en ligne, qui doivent mettre à jour leur système de vérification du navigateur utilisé.

Rappelons que cette seconde version bêta publique d’IE 7 a été mise à disposition des utilisateurs uniquement à des fins de tests, afin qu’ils puissent faire part de leurs questions et problèmes rencontrés sur un groupe de discussion. Microsoft demande également aux gestionnaires de sites Web de tester la compatibilité de leurs pages avec son nouveau navigateur, dont la sortie est prévue d’ici cet été.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 2 février 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur