Une puce radio économe pour les mobiles Bluetooth

Cloud

Les deux spécialistes de l’électronique Mitel Semiconductor et Philsar Electronics collaborent pour développer une puce compatible avec la technologie sans fil Bluetooth. Leur composant battrait le record de la plus faible consommation d’énergie, un atout crucial pour les appareils légers reliés à Internet.

Le projet Bluetooth réunit les fondateurs Ericsson, Nokia, Intel, IBM et Toshiba autour de l’ambition de développer l’informatique sans fil reliée sur de courtes distances par ondes radio, plutôt que par un fil à un réseau câblé. Reste que les appareils sans fil sont souvent handicapés par leur manque d’autonomie ou par l’encombrement de leurs batteries. Cet aspect constitue même un frein à la miniaturisation de nombreux équipements. Or les sociétés Mitel et Philsar font savoir que leur jeu de composants (chipset) serait en mesure de battre tous les records industriels de faible consommation d’énergie. D’ici la fin de l’année, les deux firmes prévoient de diffuser en échantillon auprès du consortium un chipset reposant sur une carte PCMCIA et une panoplie logicielle adaptée à la technologie Bluetooth. Récemment, Ericsson a lancé un kit de développement dédié aux appareils mobiles compatibles avec Bluetooth (voir édition du 12 mai 1999).

Selon Mike O’Neill, vice-président marketing de Philsar, ses puces utiliseront un voltage faible et seront introduites dans les assistants numériques, des ordinateurs portatifs. Ou même des téléphones mobiles reliés à Internet. Selon le cabinet Dataquest, 80% des téléphones cellulaires dans le monde intégreront Bluetooth en 2002. Près de 200 millions d’appareils (mobiles, PC de poche, etc.) seront alors équipés selon ses projections.

Pour en savoir plus :

* http://www.bluetooth.com (US)

* http://www.philsar.com (US)

* http://www.mitelsemi.com (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur