L’US Navy victime d’un vol de données personnelles : ça va tanguer

CyberDéfenseSécurité
3 75 Donnez votre avis

L’US Navy (marine américaine) a été la cible d’un piratage, exposant des informations personnelles de plus de 130 000 marins.

La marine américaine (US Navy) admet  avoir été la cible d’un piratage informatique à grande échelle. Il s’est traduit par l’accès à des informations portant sur les données personnelles d’une centaine de milliers de marins engagés.

Le 27 octobre, Hewlett Packard Enterprise avait alerté la Navy : l’ordinateur portable de l’un des employés de la firme IT en contrat avec la marine américaine a été compromis.

Il est maintenant établi que cette brèche dans la sécurité IT a permis d’accéder insidieusement à des données personnelles (et potentiellement sensibles au regard des implications relatives à la Défense américaine) de 134 386 marins (en poste ou devenus inactifs), incluant les noms et les numéros de sécurité sociale.

A ce stade, il n’est pas précisé si d’autres données ont été exposées. A priori, aucune information de catégorie secret-défense n’a fuité dans le cadre de cette compromission.

« La Marine prend cet incident très au sérieux – c’est une question de confiance vis-à-vis de nos marins« , a déclaré le vice-amiral Robert Burke dans un communiqué.

« Nous sommes à un stade précoce de l’enquête et nous travaillons rapidement à identifier et à prendre soin des personnes touchées par cette infraction. »

L’US Navy précise qu’elle va avertir les marins concernés par téléphone, lettre ou courriel dans les prochaines semaines.

L’enquête officielle devra déterminer une éventuelle exploitation des données personnelles exposées. Pour l’instant, le haut commandement de la marine ne disposerait pas d’éléments dans ce sens.

Régulièrement, des brèches de sécurité IT remontent à la surface dans la sphère publique aux Etats-Unis. Dans la société civile, la mésaventure de l’agence en charge des ressources humaines de l’administration fédérale (Office of Personal Management) avait marqué les esprits.

En 2015, on apprenait que des pirates chinois étaient parvenus à s’introduire dans le système d’information de l’agence en aspirant les données personnelles de 22 millions d’employés.

(Crédit image Navy.mil : SINGAPORE – Secretary of the Navy Ray Mabus, speaks with Sailors and Marines, november 2016)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur