USA : Facebook perd la faveur des jeunes au profit de Twitter

Régulations
facebook-twitter-etude-comparative-popularité

D’après une étude de Piper Jaffray, Facebook n’est plus le réseau social préféré des adolescents américains. C’est Twitter qui gravirait à la première place. Un résultat qui contredit totalement ceux obtenus en début d’année.

Les adolescents américains préfèrent Twitter à Facebook.

C’est en tout cas ce que tend à démontrer le résultat d’une étude menée par Piper Jaffray, banque d’affaires et cabinet d’étude des marchés.

En utilisant le principe du sondage et des statistiques, l’organisme a interrogé 8600 jeunes Américains à propos de leurs usages en matière de réseau social.

Sur l’ensemble des personnes ayant bien voulu répondre aux questions, 26% préfèrent Twitter, et 23% seulement optent pour Facebook en tant que réseau social central de leurs activités.

En début d’année, 30% des jeunes interrogés votaient alors pour Twitter, contre 33% pour Facebook.

Entretemps, la tendance s’est donc inversée, et Facebook semble perdre la faveur du jeune public.

Autre élément notable, les deux grands réseaux sociaux ont tous les deux vu leur taux d’attractivité baisser, suggérant une progression des solutions alternatives telles que Tumblr (apprécié par 4% des interrogés) et Google+ (3%).

Difficile de comprendre exactement la cause de ces reculs, mais Gene Munster, expert de Piper Jaffray ayant participé à l’étude, explique cela par la nouvelle maturité économique de Facebook et Twitter.

Tous les deux souhaitent désormais rentabiliser leurs outils et parfaire leurs modèles économiques.

« De manière générale, et en dépit de la tendance des goûts des adolescents pour d’autres réseaux, nous continuons à penser que Facebook va offrir sur les prochains mois des sources de financement supplémentaires grâce à la vidéo et à Instagram »

De son côté, Twitter, qui totalise près de 218 millions d’utilisateurs à travers le monde, a récemment annoncé son intention d’entrer en Bourse et viserait une levée de fonds totale d’un milliard de dollars.

Ces fonds serviraient ensuite à développer la monétisation de son audience pour rentabiliser son réseau social, qui ne l’est pas encore.

facebook-twitter-etude-comparative-popularité
Crédit image : Ella Sarkisyan pour Shutterstock

———Quiz———

Etes-vous incollable sur Twitter ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur