Vers une jurisprudence Adblock Plus en Allemagne ?

JuridiqueMarketingPublicitéRégulations
adblock-plus-jurisprudence

La justice allemande a déclaré légal l’usage Adblock Plus. Une décision qui pourrait faire jurisprudence dans le domaine des bloqueurs de publicité sur Internet.

La décision rendue ce mardi par la justice allemande concernant les bloqueurs de publicité sur Internet pourrait faire jurisprudence.

Après plus de quatre mois de procès, la Cour régionale de Hambourg a tranché en faveur d’Eyeo : la société éditrice d’Adblock Plus peut continuer son activité dans toute l’Allemagne. Elle a été relaxée de tous les griefs portés à son encore par les groupes médias Zeit Online GmbH et Handelsblatt GmbH, qui exploitent respectivement les sites Zeit.de et Handelsblatt.com.

Dans leur liste de doléances communiquée à la justice le 3 décembre 2014, les deux plaignants pointaient du doigt le modèle économique d’Adblock Plus, accusé de dresser des listes blanches de sites Internet moyennant contrepartie financière. Un argument déjà avancé par plusieurs groupements d’éditeurs qui se sont pourvus auprès de la Cour régionale de Munich.

Reconnaissant l’existence desdites listes blanches, Eyeo assure que 90 % des sites y figurant sont ajoutés « sans aucune contrepartie ». Et que les 10 % restants sont des entreprises qui « perdraient énormément de revenus si elles étaient en liste noire » (comprendre Amazon, Google ou encore Microsoft).

Selon Heise.de, qui a assisté à l’audience, Adblock Plus n’ouvre sa liste blanche qu’aux entreprises dont les publicités répondent à un certain nombre de critères permettant de les considérer comme « non gênantes ».

La justice allemande ne s’est pas attardée sur ce volet économique. Elle a tout simplement décidé que les internautes devaient conserver le contrôle de ce qui s’affiche sur leurs écrans. A cet égard, l’utilisation d’un bloqueur de publicité n’a rien d’illégal.

Eyeo accueille chaleureusement cette décision qui revient à « réaffirmer une évidence »… et  qui « permettra d’éviter d’autres attaques ». L’entreprise allemande se contente d’inviter les éditeurs à la collaboration, pour « développer de nouvelles formes de publicité non intrusives » dans le cadre de l’initiative « Acceptable Ads ».

Crédit photo : lmilian – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur