Vers un retour du Google Phone ? Hum hum

MobilitéSmartphones
nexus-6P
4 0

The Telegraph évoque le développement d’un nouveau modèle de smartphone estampillé Google. Pourquoi on peut être sceptique…

Google pourrait prendre une nouvelle initiative forte dans la mobilité en créant son propre smartphone. La firme Internet de Mountain View aurait lancé des discussions avec des opérateurs mobiles afin de lancer son propre téléphone estampillé Google.

Selon des sources anonymes cités par The Telegraph, le nouveau modèle pourrait être dévoilé d’ici la fin de l’année. Google chercherait à mieux combiner le savoir-faire acquis entre le software et le hardware et mieux appréhender la chaîne de la conception au développement.

L’influence d’Android, l’OS mobile de Google, n’est plus à démontrer : il est intégré dans quatre smartphones écoulés sur cinq dans le monde.

Depuis qu’il développe Android pour son propre compte, Google a signé des accords avec des fabricants tiers pour développer une gamme spécifique de terminaux avec une surcouche de services « maison » plus importante : Nexus (entre smartphones et tablettes). Le premier terminal avait été présenté en octobre 2008 avec HTC (G1/Dream) .

Dernière initiative recensée dans la série : Google avait présenté la phablette Nexus 6P sous Android 6.0 (Marshmallow) conçue avec Huawei. Entretemps, d’autres fabricants avaient été mis à contribution comme LG ou Samsung.

Google Phone : un reboot ?

La perspective d’un smartphone 100% Google est assez étonnante pour deux raisons : début 2014, le groupe Internet a revendu à Lenovo les actifs en hardware mobile hérités de Motorola  (acquis en mai 2012).

Pourquoi se relancer maintenant dans le hardware ? Certes, Google avait pris le soin de conserver la main sur la propriété intellectuelle issue de Motorola. La firme Internet, passée à l’ère Alphabet, veut-elle exploiter bénéficier au maximum de sa propre innovation comme le projets Ara (conception modulaire de téléphone) ?

Néanmoins, fin 2015, The Information révélait que Google cherchait des partenaires pour développer des puces spécial Android…De quoi brouiller les pistes.

Secundo, Google doit faire attention à ne pas trop titiller les autorités de régulation…Android jugée trop influent fait l’objet d’une enquête de la Commission européenne. Difficile pour Google de ne pas prendre en compte ce paramètre s’il souhaite avancer davantage dans la mobilité…

Pris sous l’angle de la concurrence, on pourrait considérer que Google cherche à se rapprocher de l’iPhone et la volonté d’Apple de tout contrôler. Pourquoi pas attaquer le haut de gamme en jouant la carte de l’innovation par la rupture…Que nous réserve les labos de Google dans ce domaine ?

En tout cas, ce projet Google Phone serait plutôt à percevoir comme une renaissance. Avec l’apparition d’un Nexus One dès 2010, Google voulait son smartphone, tout en assurant la distribution directe. Finalement, la firme Internet de Mountain View avait lâché du lest sur la partie channel en signant un accord avec SFR en France par exemple….Au final, le succès de l’expérience Nexus One n’avait été qu’éphémère et donc relatif.

(Crédit photo : Nexus 6P)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur