Vidéo : D. Guibal (Websense) : “Notre offre de filtrage URL tend vers la notion de DLP”

Cloud

Assises de la sécurité 2009 : Didier Guibal, directeur vente monde de Websense, revient sur l’évolution du portefeuille produits de l’éditeur de sécurité IT.

Historiquement présent sur le segment des solutions de sécurité Web (filtrage URL) et de protection de la messagerie, Websense fait évoluer son offre vers des technologies de protection contre les pertes de données (data loss protection ou DLP en anglais).

Websense revendique une part de marché monde de 70% de marché dans le filtrage URL et recense 35 000 clients monde (et 1500 en France), toutes solutions confondues.

Le fournisseur américain de solutions de sécurité met l’accent sur le contrôle logique d’accès au réseau (et ne se limite plus à l’approche traditionnelle de contrôle physique sur les passerelles) et tend vers une dimension Essential Information Protection (qui lie davantage les informations importantes de l’utilisateur en fonction de sa localisation). 10% du portefeuille clients de Websense ont déjà passé l’étape la plus affinée.

Autre tendance de fond : le Software-as-a-Service (SaaS ou mode hébergé). Websense a pris position sur cette déclinaison pour délivrer des solutions de filtrage (comme le fait Webroot par exemple).

Le mode appliance représente encore une grande partie du business de Websense mais l’éditeur estime disposer d’une “avance de 18 à 24 mois sur ses concurrents” dans l’approche hybride (mixte entre l’appliance et le service en mode hébergé dans des configuration d’entreprises mutli-sites).

Lors des Assises de la Sécurité à Monaco, Didier Guibal, directeur vente monde de Websense, a abordé tous ses sujets lors d’une interview vidéo (réalisée le 09/10/09)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur