Vidéo e-G8 : Jean-Emile Rosenblum (Pixmania) : “La nouvelle directive e-Commerce va nous pénaliser”

Cloud

La FEVAD et ses homologues européens dénoncent des dispositions de la directive e-Commerce qui vont peser sur les comptes des sites marchands. Comptez “plusieurs centaines de milliers voire de millions d’euros” pour Pixmania.

Les acteurs du commerce électronique en France et en Europe, comme Pixmania, protestent contre la nouvelle réglementation européenne dans leur domaine de prédilection.

“Un texte inadapté et dangereux”, considère la  Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD).

Une dizaine d’associations nationales (8 pays : Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Hollande, Italie, Royaume-Uni) et l’European E-commerce and Mail Order Trade Association (Emota) ont signé une déclaration commune destinée aux autorités européennes.

Elles expriment leurs craintes vis-à-vis de la proposition de directive sur le Commerce en ligne et “ses conséquences désastreuses sur le développement et la pérennité du e-commerce en Europe”.

L’interpellation est nuancée. Le principe d’une harmonisation des règles basé sur un renforcement de la protection des consommateurs semble acquis.

En revanche, d’autres dispositions jugées excessives restent au travers de la gorge des professionnels de l’Internet marchand en Europe.

C’est le moment de tenter de faire bouger les lignes après la concertation des instances européennes (Parlement européen, Commission européenne, Conseil de l’Union).

Le vote de la directive sur le commerce électronique est attendu la semaine prochaine.

Sur le Forum e-G8, Jean-Emile Rosenblum, Vice-Président de Pixmania (“multi-spécialistes produits”), précise dans quelle mesures des dispositions liées au retour des produits commandés et les frais assortis affecteraient les sites marchands.

Pour consulter l’interview vidéo, cliquez sur le centre du lecteur média (durée : environ 5 minutes).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur