Vidéo : Ipercast veut favoriser la prospection à l’échelle européenne

Cloud

Le prestataire vidéo, qui propose des solutions technos de diffusion et du
contenu VOD, a effectué sa première levée de fonds depuis sa création en 2001.

Plutôt éclectique la liste des clients d’Ipercast : du site Internet de la chaîne catholique KTO TV à celui de Playboy, en passant par ceux de TF1, de M6 ou du magazine Choc. Cette entreprise, installée à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), est spécialisée dans la gestion de la vidéo sur le Web.

“Nous aidons les acteurs de la vidéo sur Internet à gagner de l’argent, d’une part en leur fournissant des technologies pour diffuser et protéger leurs propres contenus et, d’autre part, en mettant à leur disposition les catalogues de programmes courts que nous avons achetés”, résume Jean-David Fogiel, 40 ans, directeur général d’Ipercast.

Le créneau est effectivement en plein boom : l’explosion de l’Internet haut débit a favorisé l’essor des offres triple play (Web, télévision, téléphone) et de la vidéo à la demande (VOD). Or, sur ce marché, Ipercast assure bénéficier d’une expertise unique. “Nous sommes focalisés sur ce domaine d’activité et nous sommes présents tout au long de la chaîne, depuis les technologies de diffusion jusqu’aux outils permettant de rémunérer les ayants droit”, assure Jean-David Fogiel.

L’entreprise, qui emploie une quinzaine de personnes, a réalisé 1,8 million d’euros et quelques dizaines de milliers d’euros de bénéfice en 2006, selon ses dirigeants. L’objectif est d’atteindre 10 millions d’euros de ventes en 2010.

Actuellement, 90% de l’activité sont en France. Mais d’ici à trois ans, la part de l’international doit être portée à 50%. De même, alors que seulement 10% du chiffre d’affaires provient pour l’instant de la revente de contenus, cette proportion devrait passer à 50% d’ici à 2010. L’insertion de publicités – avant, pendant ou après ces programmes courts – doit permettre de financer leur diffusion.

Déploiement européen

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, Ipercast vient d’effectuer sa première levée de fonds d’un montant de 2,5 millions d’euros auprès de deux sociétés françaises de capital-investissement : Siparex Ventures et OTC Asset Management.

“Un tiers de cette somme servira de fonds de roulement pour financer notre développement international en Allemagne, en Angleterre, au Canada, en Espagne, en Italie et en Scandinavie”, détaille Jean-David Fogiel. “Un autre tiers nous permettra d’acquérir dans ces pays des petites structures, comme des sites Web spécialisés dans la vidéo. Le dernier tiers sera investi dans du matériel et des catalogues de contenus.”

Après des débuts en fanfare au moment de la bulle Internet (la société a été créée en 2001), Ipercast est passée par une période de vaches maigres. “On a serré les fesses jusqu’en 2005”, résume crûment Jean-David Fogiel. ” Depuis, la vidéo sur Internet, tout le monde en parle, tout le monde veut en faire.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur