Vidéo : l’UEFA craint de perdre la main sur les nouveaux médias

Mobilité

Les grands clubs de football européens s’opposent à Bruxelles concernant la diffusion d’extraits de matches sur Internet ou sur les téléphones mobiles.

L’attribution des droits vidéo en vue d’une exploitation sur les “nouveaux médias” (Internet et téléphonie mobile) est au centre d’une polémique entre les instances du football professionnel européen (Union of European Football Association, UEFA) et la Commission européenne. Le Forum Européen des Clubs (ECF), un organisme consultatif de l’UEFA qui réunit 201 clubs du Vieux Continent, a exprimé “sa grande inquiétude” concernant une proposition soutenue par Bruxelles dans le cadre de la refonte des droits d’accès à l’information, qui entre dans la révision plus globale de la directive “Télévision sans frontière” actuellement en cours.

L’UEFA voit d’un mauvais oeil l’idée que des tiers (des opérateurs et des médias ne disposant pas des droits de retransmission) puissent diffuser en ligne ou sur les mobiles de brefs comptes-rendus en vidéo des matches de football. Cette évolution serait dommageable à la “valeur de tout nouveau droit d’exploitation par les clubs eux-mêmes ou par tout autre détenteur de droits similaires”.

Risques de pertes financières pour les clubs européens

Pour éviter d’être accusé de limiter l’accès aux contenus vidéo, Lars-Christer Olsson, directeur général de l’UEFA, déclare que le sujet “n’a rien à voir avec la liberté d’information mais bien plutôt avec l’utilisation purement commerciale de courts extraits de matches”. Une large ouverture d’exploitation de la vidéo “priverait le football européen de la possibilité de dégager lui-même des revenus dont la plus grande partie est réinvestie dans le sport lui-même”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur