Vidéoconférence : Zoom sera-t-il le prochain WebEx ?

CloudEntrepriseLevées de fonds
zoom-video-communications-levee-fonds

Zoom Video Communications lève 100 millions de dollars pour développer sa solution de vidéoconférence dans le cloud en explorant la réalité virtuelle.

Pour accompagner son essor dans la vidéoconférence, Zoom boucle une belle levée de fonds de 100 millions de dollars auprès d’un pool de fonds : Sequoia, Emergence Capital, AME Cloud Ventures (le fonds de Jerry Yang, co-fondateur de Yahoo) et Qualcomm Ventures.

En février 2015, la start-up, fondée à San Jose par Eric S. Yuan (ex-Vice-Président de WebEx et de Cisco), avait bouclé une levée de 30 millions de dollars notamment auprès de Horizons Ventures, le fonds du magnat de Hong-Kong Li Ka-shing.  

Depuis cinq ans, Zoom Video Communications développe une solution de vidéoconférence et de conférence en ligne exploitée dans le cloud.

L’éditeur a sorti la version 4.0 de sa plateforme vidéo BtoB, permettant d’interconnecter jusqu’à 500 participants en vidéo (pour des connexions avec des ordinateurs).

Elle intègre de nouvelles fonctionnalités alliant mobilité et flexibilité : les développeurs tiers sont désormais en mesure d’intégrer des modules de communication vidéo, voix et de partage d’écran dans leurs propres apps destinées aux entreprises.

Elle permet aussi d’exploiter les terminaux d’Apple (iPhone, iPad) et les tablettes et smartphones sous Android pour monter des sessions de web conférence (50 personnes invitées au maximum) et de diffuser des webinaires sur des plateformes comme Facebook Live ou YouTube.

Fort de cet apport d’argent frais, Eric S. Yuan s’engage à développer des fonctions innovantes dans la réalité virtuelle ou la réalité augmentée, peut-on lire dans le communiqué.

Compatible avec les principaux environnements OS (fixes et mobiles), elle dispose aussi d’une passerelle (room connector) avec les terminaux H.323/SIP.

Ce qui permet d’organiser des sessions Zoom cloud meetings à partir de systèmes de salles de vidéo conférence estampillés Polycom, Lifesize ou Cisco Tandberg mais aussi de manière native avec Skype for Business.

“Zoom est la seule start-up qui s’adresse aux entreprises et qui est en mesure de combiner la satisfaction client à un niveau d’Apple avec des usages similaires à Slack et une monétisation inspirée de Facebook”, estime Carl Eschenbach, Partner chez Sequoia, cité dans le communiqué.

Zoom revendique une base de 450 000 entreprises clientes (dont GoDaddy) et de 5800 établissements d’enseignement.

Lissée sur une année, le start-up revendique 15 milliards de minutes de communication. On parlait d’un tout petit milliard de minutes début 2015.

Une déclinaison en langue française de Zoom est disponible mais le support téléphonique est proposé avec un numéro aux USA et le live chat (module Zendesk) propose d’entamer une discussion uniquement en anglais.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur