Vie privée : Google Buzz sera plus souple

Cloud

Jugé laxiste dans la gestion des contacts via Google Buzz, Google revoit certains curseurs portant sur la gestion des informations personnelles.

Question buzz, le nouvel outil Google Buzz n’en manque pas. Mais pas tout à fait dans la bonne voie.

A peine placée sur orbite, la nouvelle fonction Buzz de Gmail est au coeurs de polémiques concernant la gestion des données personnelles.

En effet, ce nouveau point d’ancrage pour gérer son buzz multi-plates-formes (en lien avec d’autres réseaux sociaux comme FlickR ou Twitter) est critiqué pour son laxisme dans la gestion des éléments rattachés à la vie privée des internautes.

Google n’a pas tardé à réagir. Pour éviter un effet amplificateur qui serait désastreux, il s’engage à clarifier les conditions d’utilisation du service Google Buzz.

“En particulier ceux qui s’inquiètent que leurs contacts aient été placés en public à leur insu”, commente Todd Jackson, en qualité de Product Manager pour les outils Gmail et Google Buzz, dans une première contribution feedback en date du 11 février. “D’autres considèrent qu’ils ont trop peu de contrôle sur ceux qui suivent leurs fils de buzz.”

Google promet d’instaurer des gardes-fous et des systèmes de blocage plus rassurants pour ses membres.

Moins automatique, plus modulaire

Dans une nouvelle contribution du 13 février (soit quatre jours après le lancement officiel de Google Buzz), Todd Jackson précise les modifications qui seront apportées dans “les prochains jours”.

Primo, le système de suivi des contacts sur Gmail et Gtalk ne sera plus automatique. Après avoir tenté de rendre l’approche initiale plus transparente, Google se tourne finalement vers un “modèle d’auto-sugggestion”.

L’internaute devra effectuer une démarche volontaire pour instaurer la mise en relation sur Google Buzz sous la forme : “Suivez les personnes sélectionnées et démarrez l’utilisation de Buzz” (Follow selected people and start using Buzz dans la version originale).

Secundo, Google Buzz ne sera plus automatiquement lié aux profils publics accessibles via Picasa Web Albums (galeries de photos) et Google Reader (lecteur de flux RSS), permettant de partager ses ressources avec d’autres membres.

Enfin, à travers les paramètres de Gmail, il sera possible de faire disparaître Google Buzz de l’interface du webmail. Pour zapper définitivement Google Buzz.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur