Vie privée : la FTC veut mieux protéger les données des consommateurs

Cloud

La FTC met à jour un document fondateur sur la protection des données privées, et appelle même à durcir la régulation dans le secteur du commerce. L’auto-régulation des entreprises Internet ne semble pas aller assez vite à son goût.

La Federal Trade Commission (FTC), l’organe chargé de la régulation du commerce américain, a publié un rapport de 120 pages concernant la vie privée, intitulé “Protéger la vie privée des consommateurs à l’heure  d’une ère de changements rapides”.

Il s’agit d’une mise à jour d’un document fondateur, vieux de 40 ans, intitulé “Les principes des pratiques d’une information équitable”.

La commission prend acte des nouvelles lois votées par le Congrès américain pour garantir une confidentialité minimale (en particulier à travers le bouton “Do not track” pour les entreprises du Net), la sécurisation des données et la protection des mineurs.

Elle recommande aussi officiellement de renforcer la législation pour garantir ces droits fondamentaux, s’éloignant de son optique précédente centrée sur une auto-régulation du secteur.

Elle note tout de même les progrès réalisés par l’industrie pour implémenter ses précédentes recommandations volontairement. Mais des manques se font encore sentir, ne permettant pas de garantir la vie privée des consommateurs.

La FTC garde tout de même pour but de laisser les entreprises innover comme elles le veulent, contrairement à la vision européenne où les CNIL garantissent la vie privée avant tout.

La commission enjoint surtout les sociétés à implémenter des “bonnes pratiques”.

Elles incluent de faire de la vie privée le “paramètre par défaut” pour les données commerciales et de donner aux consommateurs un contrôle accru sur la collecte et l’utilisation de leurs données personnelles à travers des choix simplifiés en augmentant la transparence.”

“Mettre en place ces bonnes pratiques augmentera la confiance et stimulera le commerce” assure-t-elle.

Elle détaille ensuite des recommandations spécifiques par secteur. Par exemple sur la téléphonie mobile, pour rendre la gestion des paramètres de confidentialité accessible malgré la petite taille des écrans.

Ou alors la possibilité d’accéder et de supprimer les informations collectées sur eux par les “Data brokers”, des entreprises spécialisées dans le recueil d’informations privées à des fins commerciales.

 

Logo : © Thomas Perkins – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur