Vignette rachète un spécialiste du travail collaboratif

Cloud

Après Interwoven ou Documentum, c’est au tour de Vignette d’acquérir un spécialiste du travail collaboratif. La gestion de contenu est en effet le point de convergence de plusieurs technologies.

Nouvelle acquisition pour Vignette, éditeur surtout connu comme spécialiste du Web content management, c’est-à-dire la gestion de la publication de contenu sur les sites Web. Il s’agit cette fois-ci d’Intraspect, qui oeuvre dans le domaine des outils de travail collaboratif. Le montant de la transaction s’élève à 20 millions de dollars, la moitié payée au comptant et l’autre par échange d’actions. Cette acquisition s’inscrit dans une longue série comme celle d’Epicentric, il y a un an, qui a permis à Vignette d’aborder le marché des portails d’entreprise. Précédemment, l’éditeur a racheté des spécialistes de la personnalisation (Oberon), de l’intégration (OnDisplay) ou encore de l’analyse du trafic (Datasage). Vignette est en effet dans une phase de repositionnement : s’il a acquis ses lettres de noblesse dans le Web content management, il ambitionne désormais de s’imposer dans ce que le Gartner Group appelle l’Enterprise Content Management (ECM), lequel désigne la gestion des contenus de tout type qui circulent dans les entreprises (voir édition du 3 février 2003). Reflux de la nouvelle économie et du B-to-C aidant, c’est bien évidemment ce secteur plutôt que la gestion de contenu Web qui se révèle être le plus porteur pour les éditeurs.

Une acquisition placée sous le signe de la convergence

Reste à comprendre en quoi le rachat d’un spécialiste du travail collaboratif est susceptible d’aider Vignette à réussir sa mutation. En fait, cette opération n’étonnera pas ceux qui suivent l’évolution du secteur de la gestion de contenu. Y convergent en effet trois technologies : les portails d’entreprise, l’intégration applicative et le travail collaboratif. Cet été, un concurrent de Vignette, Interwoven, a ainsi acquis pour 171 millions de dollars un éditeur spécialiste du travail collaboratif, iManage. Fin 2002, c’est Documentum, autre acteur de la gestion de contenu, qui rachetait pour 125 millions de dollars eRoom. Cette convergence vise à enrichir les plates-formes de gestion de contenu de fonctionnalités autres que l’indexation, l’archivage, la recherche de documents… Pour véritablement bénéficier aux entreprises, ces plates-formes se doivent en particulier d’être intimement liées aux processus métier, de sorte que, par exemple, tel document reçu ou envoyé vienne déclencher une série d’actions. D’où le mariage de la gestion de contenu avec l’intégration, qui la relie aux applications informatiques, l’ensemble étant fédéré au sein d’un portail. D’où également son mariage avec le travail collaboratif qui permet à un groupe de personnes impliquées dans un même projet de travailler sur des documents communs. Si l’on perçoit bien les avantages de la convergence, il reste, dans le cas de Vignette, à réaliser avec succès l’intégration à sa plate-forme des briques techniques issues d’acquisitions. En attendant, l’éditeur a indiqué qu’il allait poursuivre la commercialisation du produit phare d’Intraspect en tant qu’application indépendante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur