Violation de brevets : Tivo défend ses fonctions vidéo en justice

Cloud

Aux Etats-Unis, Tivo, qui conçoit des lecteurs-enregistreurs numériques vidéo, obtient 400 millions de dollars de réparation dans un procès l’opposant à deux acteurs de la télévision par satellite.

Tivo vient de gagner une première manche judiciaire dans la bataille qui l’oppose à Dish Network, opérateur de télévision par satellite, et EchoStar, fournisseur d’équipements vidéo numérique.

Le fameux fabricant américain, qui conçoit, fabrique et commercialise des lecteurs-enregistreurs vidéo numériques (PVR ou DVR) tout en fournissant des services télé connexes (3,1 millions d’abonnés), avait initié une action en justice à leur encontre pour violation de brevets.

Dish Network et EchoStar étaient accusés d’avoir intégré des fonctions DVR dans leurs produits ou leurs offres.

Le montant des dommages et intérêt, consenti par un tribunal de district du Texas (US District Court for Eastern Texas) est élevé : 400 millions de dollars (dont la moitié perçue au titre de violation de brevets). Les sociétés défenderesses ont décidé de faire appel.

Tivo poursuit son offensive sur le terrain judiciaire : les opérateurs télécoms AT&T et Verizon sont maintenant visés pour des motifs similaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur