Virgin prépare la vente en ligne de CD

Régulations

Les sites de commerce électronique spécialisés dans la vente de musique comme Amazon et CD.Now peuvent s’inquiéter de l’arrivée prochaine de Virgin sur le Web.

En débarquant sur le Web, le géant de la distribution de musique Virgin pourrait bien bousculer les commerçants en ligne déjà installés. Après avoir annoncé un investissement de 500 millions de francs sur Internet avec notamment une offre d’accès Internet gratuit (voir édition du 18 février 1999), le fondateur de Virgin Richard Branson a laissé entendre qu’une véritable razzia sur la vente de CD en ligne pourrait démarrer très bientôt aux Etats-Unis.

Toutefois, il ne sera pas si facile de déloger les acteurs du moment. “Virgin Megastore n’est présent dans la plupart des agglomérations métropolitaines qu’aux Etats-Unis. Le nom de la marque ne l’aidera pas beaucoup”, explique Mark Hardie, analyste chez Forrester Research. “Il sera difficile de remporter des contrats et de séduire les communautés auprès des grands acteurs du Web comme Yahoo ou AOL. Grâce à ces sociétés, Amazon et CD.Now se sont déjà ancrés sur le marché avec des contrats sur deux ou trois ans”, indique le consultant. Quant aux 500 millions de francs alloués, “ce n’est pas un budget si énorme que cela” vu l’ampleur de la tâche, estime Adam Daum, de la société d’études Inteco.

Pour consulter le site : http://www.virgin.fr/


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur