Virtualisation, Big Data, BYOD…Brocade explore les nouvelles tendances réseaux

Big dataCloudData-stockageStockageVirtualisation

Le spécialiste américain des solutions de stockage réseau considère qu’il faut pousser l’innovation dans les architectures des data centers. Interview de Ian Whiting, VP ventes monde de Brocade.

Le 13 mars, Brocade a organisé un séminaire avec ses clients français à Paris.

L’occasion pour le spécialiste américain des solutions de stockage réseau d’effectuer des zooms sur des tendances du marché qui tournent autour de mots-clés comme cloud, data center, big data…

Encore récemment, Brocade présentait l’angle d’une vision “réseau sans effort” (Effortless Network) liée à la technologie HyperEdge (automatisation, simplification et diminution des investissements en lien avec la gestion d’une infrastructure réseaux).

Cette innovation sera intégrée dans le portefeuille de commutateurs empilables de Brocade (gamme ICX et FCX) dans le courant du premier semestre 2013.

ITespresso.fr a interrogé Ian Whiting, Vice-President des ventes monde de Brocade, sur les grandes tendances liées au stockage réseau.

Place à l’innovation, considère notre interlocuteur (interview téléphonique réalisée le 13 mars).

ITespresso.fr : Avec votre séminaire clients à Paris, quels messages adressez-vous aux entreprises ?
Ian Whiting : Il faut absolument de l’innovation réseau pour répondre au besoin de la virtualisation mais répondre aux enjeux de big data et de la tendance BYOD (“Bring Your Own Device”, utilisation de terminaux mobiles personnels en entreprise). On a l’impression de revivre la première époque du SAN (storage area network), qui constituait déjà un changement de paradigme pour construire un réseau de stockage. Dans le futur, on a l’impression que les entreprises clientes devront développer des réseaux spéficiques pour faire tourner des applications. Notre gamme Ethernet Fabric pourrait apporter des solutions. Le tout dans un effort de simplification du réseau global. Cela fait un an que nous commercialisons ce type de produits. Nous recensons 400 clients en production.

ITespresso.fr : Considérez-vous que la vague du big data nécessite l’élaboration d’une nouvelle gamme de solutions ?
Ian Whiting : Il ne s’agit pas de créer une ligne de produits spécifiques pour englober la dimension big data mais il faut approfondir le niveau d’intégration dans l’architecture globale.  Le big data concerne les architectures réseaux traditionnelles en raison des besoins de performance, de latence et de bande passante. A l’origine, les réseaux Ethernet et leur déploiement ne sont pas conçus pour supporter ce type d’applications. Brocade travaille dans ce sens avec des grands acteurs comme IBM et sa gamme de logiciels d’intégration des données (InfoSphere).

ITespresso.fr : On parle beaucoup de la tendance BYOD. Percevez-vous vraiment ce phénomène dans le monde ?
Ian Whiting : Oui, je vois qu’elle émerge partout dans le monde. Cette tendance touche les grandes entreprises et celles de taille moyenne (effectif supérieur à 500 personnes). Là aussi, le phénomène du BYOD est susceptible d’affecter les performances des réseaux qui doivent prendre en compte la diversité des terminaux. Que se passe-t-il si des milliers de collaborateurs d’une entreprise apportent leurs propres terminaux alors que les directions informatiques doivent déjà gérer les postes de travail et les serveurs ? On ne parle pas de nouvelles technologies. Cela concerne davantage une dimension “overhead” [notion en informatique désignant ce qui est nécessaire en plus de ce qui est évident : mémoire, débit…]. Mais elle représente une pression supplémentaire sur le DSI. Alors que leur priorité est de gérer la virtualisation des serveurs. Cela demeure la tendance la plus importante en l’état actuel. Brocade dispose d’une famille de boîtiers dédiée à la virtualisation des réseaux des data centers (VDX, première “Fabric Ethernet à 10 Gbit/s”). C’est une étape très importante vers le cloud computing.

ITespresso.fr : Dans quelle mesure Brocade cherche à toucher le monde des PME ?
Ian Whiting :  On vise surtout les très grandes entreprises et celles de taille moyenne qui exploitent des data centers. Le segment Small Medium Business (moins de 500 collaborateurs en entreprise) intéresse moins Brocade. Il existe d’autres ateurs comme Netgear ou Datalink qui sont déja présents sur ce segment.

Crédit photo : brocade-ICXfamily


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur