Virtualisation : le torchon brûle entre Red Hat et Novell

Cloud

Les deux éditeurs ont un profond désaccord au sujet de la solution de
virtualisation Xen.

La guerre des mots fait rage entre les deux premiers éditeurs de distributions Linux c’est à dire Novell et Red Hat. Au point d’avoir peut être amené le second à se tenir en retrait de la récente grand-messe LinuxWorld Expo qui s’est tenue la semaine dernière à San Francisco. L’intégration du moteur de virtualisation Xen à la dernière mouture du système d’exploitation Suse Linux Enterprise Server 10 de Novell (voir édition du 19 juillet 2006) est à l’origine de la dispute entre ces deux éditeurs. A l’instar des applications proposées par VMware, cette application permet de diviser une même plate-forme matérielle en plusieurs systèmes virtuels (voir édition du 13 juin 2005).

Si Novell s’est félicité dans un communiqué de proposer “en exclusivité la virtualisation Xen”, Red Hat ne l’entend pas de cette oreille. Selon le site d’infos high-tech américain eWeek, Brian Stevens, son directeur en charge de la technologie, a qualifié de “cavalier” et d'” irresponsable” l’empressement avec lequel Novell a intégré Xen à sa distribution, l’accusant de vouloir être “le premier” à tout prix. Des remarques que Jeff Jaffe, son homologue de chez Novell, attribue à la volonté de Red Hat de justifier le retard de la nouvelle version de sa propre distribution – RHEL 5 pour Red Hat Enterprise Linux 5 – et non à un quelconque problème lié au projet open source Xen.

Xen est-il un projet mature ?

Red Hat a initialement fortement contribué au développement de Xen, aux côtés de Novell, Sun Microsystems et IBM, entre autres. En mars dernier, la firme a même indiqué son souhait d’intégrer prochainement le projet Xen dans sa propre distribution Linux (voir édition du 15 mars 2006).

Elle déclare néanmoins aujourd’hui que l’utilisation de Xen reste pour l’heure inadaptée aux centres de données critiques d’entreprises et qu’elle ne l’intégrera pas à sa propre distribution avant la fin de l’année ou le début 2007. Une affirmation que les représentants de Novell jugent bien entendu contradictoire avec les velléités précédemment affichées par Red Hat?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur