Vivendi s’approprie GVT face à Telefonica

Mobilité

En déposant une nouvelle offre pour écarter définitivement Telefonica, Vivendi s’empare de GVT et met un pied dans le le monde des télécoms au Brésil.

Vivendi remporte la course à l’acquisition de l’opérateur brésilien GVT face à l’opérateur espagnol Telefonica.

Le groupe de communication français a lancé  une offre publique obligatoire à un prix de 56 BRL (real bresilien) portant sur 100 % du capital de GVT. Il a acquis une participation de 37,9 % de GVT et des options d’achat irrévocables pour 19,6 % supplémentaires de l’opérateur visé.

Le nombre total d’actions acquises, en incluant les options, représente 57,5% du capital et des droits de vote de GVT, et 53,7% du capital entièrement dilué.

“Conformément à la réglementation brésilienne, Vivendi va lancer une offre publique obligatoire à un prix de 56 réals brésilien sur 100% du capital de GVT à la suite de l’achat du contrôle de la société”, ajoute le communiqué (fichier PDF). L’offre valorisera GVT à 2,8 milliards d’euros.

Initialement, lors de son projet d’OPA “amicale” dévoilé en septembre, Vivendi proposait 42 reals par action. Mais une bataille a été engagée avec Telefonica qui a surenchéri en octobre. D’où la nouvelle offre de Vivendi qui remporte la mise.

Cette acquisition permet à Vivendi de mettre un pieds dans le monde des télécoms en Amérique du Sud. Un cas concret de sa “stratégie de développement dans les pays à forte croissance” comme le Brésil.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur