VLC 1.1.11 : le lecteur multimédia open source guérit bien des maux

MarketingPoste de travailSystèmes d'exploitation

De nombreux correctifs sont livrés avec VLC 1.1.11 en termes de sécurité IT. La stabilité et les performances s’en trouvent améliorées sur toutes les plates-formes d’exécution compatibles.

La voici, cette mouture 1.1.11 de VLC, symbolique tant du point de vue esthétique que de par les correctifs qu’elle apporte.

Et ce n’est qu’un prélude à la version 1.2.0, laquelle proposera un moteur vidéo retravaillé.

Le plus plébiscité des lecteurs multimédia open source peut désormais se targuer d’une stabilité sans faille. Un court répit mais autant en profiter.

VLC se prend en main et résorbe dorénavant le vilain défaut qui le voyait planter à la lecture de certains fichiers au format AVI ou RealMedia.

Vraisemblablement dû à une corruption de la mémoire, le désagrément ouvrait surtout la voie à l’exécution consécutive et instantanée de code tiers sur la machine impliquée.

Personne n’aurait encore exploité ce bogue, mais sa notoriété désormais publique devrait encourager les utilisateurs à procéder à cette mise à jour critique.

Par ailleurs, Silicon.fr indique que VLC ne devrait plus rechigner à lire des séquences vidéo de type MPEG2 (problème affectant uniquement les systèmes Windows).

Le module intégré dédié à l’agrégation de contenus en ligne et à leur lecture immédiate dans un navigateur pourra enfin fonctionner en plein écran.

Enfin, le paquet logiciel destiné à Mac OSX corrigera tout conflit avec iTunes, notamment lors de l’utilisation des touches multimédia du clavier.

Pour de meilleures performances vidéo, il faudra patienter jusqu’à la sortie de VLC 1.2.0. Ses développeurs promettent de nombreuses améliorations du moteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur