Vnunet TV : Sensitive Object réalise des interfaces tactiles à base d’ondes sonores

Mobilité

Cette spin-off du CNRS développe une nouvelle génération d’interfaces homme-machine. Interview vidéo du directeur marketing produit.

Avec l’accélération de l’usage des nouvelles technologies dans notre quotidien, les interfaces homme-machine sont appelées à se multiplier. Un secteur sur lequel Sensitive Object compte bien s’implanter de manière significative. Et au vu des technologies développées, cette start-up française capitalise toutes ses chances de réussite. Elle propose en effet la mise en oeuvre d’interfaces tactiles à partir d’une technologie pour le moins originale puisque basée sur les ondes sonores.

Baptisée ReverSys, cette technologie brevetée s’appuie sur le retournement temporel des ondes acoustiques. Un principe physique révélé par Mathias Fink directeur du laboratoire ‘ondes et acoustique’ (LOA) du CNRS. D’ailleurs, Sensitive Object est une spin-off du centre public de référence pour les recherches scientifiques.

Le principe permet de créer simplement, rapidement et à faible coût, des interfaces de type panneau de contrôle sur n’importe quel type de matériaux durs, plats ou bombés : verre, bois, métal, plastique, céramique, mur… seuls le cuir et les surface moles lui résiste.

Une table de salon pour piloter son média center

En application, cela permet par exemple de transformer une table de salon en interface de pilotage d’un système de type média center, de “poser” un clavier virtuel sur un bureau, d’incruster un digicode dans une paroi métallique (ce qui le met à l’abri du vandalisme tout en lui conférant des design innovants), d’implémenter un système de commandes sur un distributeur de boisson (qui pourra être reconfigurable, y compris à distance, sans avoir à changer une seule pièce de la machine). Ou, plus simplement, de coupler l’activation de l’éclairage d’une pièce à l’un de ses murs. Bientôt la fin des interrupteurs? On en rêve.

Les possibilités semblent infinies, tant dans les environnements résidentiels qu’industriels puisque les panneaux de contrôles développés sur ces principes de signature sonore ne connaissent pas d’usure (grâce à l’absence de pièce mécanique) et sont reconfigurables à volonté. Mais pour le moment, Sensitive Object se concentre sur trois secteurs principalement : les panneaux de contrôles, les claviers virtuels et, surtout, les écrans plats.

Des écrans tactiles insensibles à l’usure

La société vient d’ailleurs de lancer sa gamme SO Touch de ‘matrice’ tactile pour écran 12, 15, 17 et 19 pouces en direction des intégrateurs, OEM et VAR. Infatigables (50 millions de pressions garanties), les écrans SO Touch restent insensibles à l’usure du temps (rayures, liquides déversés accidentellement, saletés, etc.) et ne nécessitent donc pas de film protecteur au niveau de la fabrication. Il peuvent même se passer de socle d’encadrement ce qui ouvre la voie à de nouveaux design.

Créée en 2003, Sensitive Object a acquis auprès du CNRS la technologie ReverSys. Laquelle fait aujourd’hui l’objet d’une dizaine de brevets internationaux à travers ses évolutions et développement de produits. Financée par Sofinnova Partners, qui a injecté 7,5 millions d’euros depuis 2004, Sensitive Object possède des bureaux à Paris (Boulogne-Billancourt) et Singapour ainsi qu’à Taïpei (Taïwan). 28 personnes, majoritairement des ingénieurs, y travaillent.

Encore en phase de développement technologique et commercial, l’entreprise à généré un chiffre d’affaires de 1,7 million d’euros en 2007 et compte multiplier les contrats d’ici 2010 à 2011 afin d’envisager soit un rachat par un grand groupe industriel, soit une introduction en bourse. Comme nous l’explique Grégoire Jean, directeur marketing produit, dans la vidéo ci-dessous.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur