Vodafone et Telefonica vont mutualiser leurs réseaux mobiles

Mobilité

Pour réagir face à la crise, les opérateurs télécoms  ont décidé de partager leurs infrastructures de réseaux dans quatre pays européens.

Telefonica et Vodafone ont trouvé le moyen de faire des économies et d’abaisser leurs coûts d’exploitation : mettre en commun et partager leurs infrastructures de réseaux mobiles dans quatre pays européens (Allemagne, Espagne, Irlande et Royaume-Uni). En outre, des discussions seraient en cours pour étendre ce partenariat à la République Tchèque.

Selon les opérateurs britannique et espagnol, cette mutualisation de leurs réseaux dans des pays occidentaux d’importance leur permettrait “d’engendrer des économies de coûts de l’ordre de centaines de million de livres [et d’euros] pour les deux entreprises sur dix ans”, expliquent les deux géants des télécommunications dans un communiqué commun.

Les offres mobiles proposées par Telefonica et Vodafone à leurs clients resteront toujours l’apanage de chacun des opérateurs, mais ils partageront désormais dans les quatre pays européens visés par cet accord l’utilisation de leurs infrastructures 2G et 3G. Ainsi, au lieu d’utiliser deux antennes-relais, l’une appartenant à l’opérateur britannique et l’autre à l’opérateur espagnol, une seule sera alors mise en service pour couvrir un même périmètre.

Les deux opérateurs envisagent également de s’associer pour la construction de nouveaux sites, et de pousser plus loin leur partenariat dans un futur proche en mettant en commun leurs services de transmission de télécommunications.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur