Vodafone, Sony Ericsson et Toshiba rejoignent la communauté Android

Mobilité

En cette fin d’année, l’Open Handset Alliance accueille 14 nouveaux membres. Le premier terminal mobile sous l’OS de Google est sorti dans deux pays.

La famille Android s’agrandit. L’Open Handset Alliance, association d’acteurs industriels  (fabricants, opérateurs mobiles, éditeurs de logiciels…) dont le rôle est de promouvoir le développement du système d’exploitation Google pour les terminaux mobiles, accueille une vague de 14 nouveaux membres.

Parmi les nouveaux entrants, signalons l’arrivée de Vodafone, Sony Ericsson et Toshiba. On trouve également des sociétés télécoms aux profils hétérogènes : AKM Semiconductor Inc., ARM, ASUSTek Computer Inc., Atheros Communications, Borqs, Ericsson, Garmin International Inc., Huawei Technologies, Omron Software Co. Ltd, Softbank Mobile Corporation et Teleca AB. En tout, l’Open Handset Alliance regroupe désormais 47 membres.

Prêts à en découdre pour venir concurrencer l’iPhone d’Apple mais aussi Windows Mobile, Symbian et Palm OS, ils s’engagent ainsi à fabriquer des téléphones mobiles prêts à accueillir Android ou à développer un éco-système, des applications et des services conçus pour la plate-forme mobile ouverte de Google. 

Depuis fin octobre, le premier téléphone Android est sorti : fabriqué par HTC, le G1 est présenté comme un “iPhone killer”. Le terminal est disponible aux Etats-Unis via l’opérateur T-Mobile, ainsi qu’au Royaume-Uni auprès de la filiale locale du même opérateur. Motorola, également membre de l’Open Handset Alliancem serait susceptible de commercialiser un téléphone sous Android d’ici mi-2009. Quid en France ? SFR regarderait le dossier pour un lancement courant 2009 mais il n’est sûrement pas le seul…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur