VoIP : la FCC enquête sur le principe de fonctionnement de Google Voice

CloudOpérateursRéseauxVoIP

A l’initiative de l’opérateur AT&T, la FCC a ouvert une enquête sur les pratiques de Google Voice concernant la VoIP. Le service bloque en effet certains appels vers des zones rurales aux USA.

C’est l’arroseur arrosé… AT&T a récemment annoncé vouloir ouvrir son réseau mobile aux logiciels de VoIP comme Google Voice à partir de l’iPhone, suite à une requête de la FCC (Federal Communications Commission).

En effet, en septembre dernier, l’autorité américaine de régulation des télécoms, avait demandé à Apple et à l’opérateur AT&T, le distributeur exclusif de l’iPhone aux Etats-Unis, d’expliquer leur refus d’intégrer l’application de téléphonie sur IP Google Voice à l’AppStore, la boutique d’applications dédiée à l’iPhone et à l’iPod Touch.

C’est aujourd’hui Google Voice qui se retrouve sous le feu des projecteurs de la FCC, à l’initiative… d’AT&T.  L’autorité américaine a lancé une enquête et souhaite en savoir plus sur le mode de fonctionnement de cet outil de VoIP.

En effet, AT&T, qui a reçu le soutien d’une vingtaine de membres du Congrès américain, explique que Google Voice a sciemment restreint les appels émis aux Etats-Unis vers certaines zones rurales. Selon l’opérateur mobile, Google ne respecterait alors pas le principe de “Net Neutrality, neutralité du Net, qui garantit que les consommateurs puissent, sans restriction ou discrimination, avoir accès à l’ensemble des plates-formes connectées au Net, et profiter ainsi de l’ensemble des services qui leur sont dus.

Mis au pied du mur, Google ne nie pas bloquer certains appels.  Selon la firme de Mountain View, la restriction des appels vers certaines zones rurales a été mise en place en raison des tarifs prohibitifs pratiqués par certains opérateurs locaux qui n’hésitent pas à surfacturer l’acheminement des communications longue distance.

Par ailleurs, Google considère son outil de VoIP Google Voice comme un service Web gratuit, et se dégagerait ainsi du principe de neutralité du Net, qui ne s’applique qu’aux opérateurs télécoms et aux FAI. A l’inverse, la FCC estime que Google Voice se rapproche davantage d’un service de téléphonie classique, ce qui obligerait la firme de Mountain View à respecter le concept de neutralité des réseau.

Google a jusqu’au 28 octobre prochain pour faire part de ses explications à la FCC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur