Voitures connectées : il faudra compter sur Tizen

CloudMobilitéOS mobiles
voiture-connectee-linux

La Fondation Linux chapeaute un projet collaboratif autour d’une plate-forme ouverte basée sur Tizen et destinée à investir le tableau de bord des automobiles.

Début mars, en prélude au Salon de l’automobile de Genève, Apple dévoilait CarPlay, un service permettant d’intégrer l’environnement iOS au tableau de bord des automobiles et d’en commander les différentes fonctionnalités par la voix, via Siri.

La semaine passée, dans le cadre de sa conférence développeurs annuelle, Google annonçait le lancement officiel d’une initiative concurrente autour de son système d’exploitation Android, avec des partenaires éditeurs (Spotify, Pandora, etc.) et constructeurs (Ford, Honda, Audi, Kia…). Une troisième alliance vient de se constituer sous la houlette de la Fondation Linux, qui a monté un projet collaboratif autour d’une plate-forme ouverte basée sur Tizen IVI (“In-Vehicle Infotainment”) et destinée à investir la voiture connectée.

Sous la bannière Automotive Grade Linux, cette coalition fédère des constructeurs automobiles, des équipementiers télécoms, des fabricants de semi-conducteurs, ainsi que des contributeurs individuels en tête desquels les universitaires. Sur la liste figurent notamment Fujitsu, Intel, LG, Panasonic, Samsung et Texas Instruments, aux côtés de Hyundai, Jaguar, Nissan et Toyota.

Le modèle de développement open source doit favoriser la mise en place d’un standard à partir duquel les constructeurs pourraient créer leurs propres applications sans les restrictions imposées par les plates-formes d’Apple et de Google. L’interfaçage entre téléphone portable et tableau de bord s’effectuerait dans un environnement HTML5/JavaScript, via plusieurs plugins exploitant le framework Automotive Message Broker (AMB). Le moteur Webkit actuellement implémenté devrait, “d’ici quelques mois”, passer le témoin à Crosswalk, un dérivé de Blink (utilisé par le navigateur Web Google Chrome).

Pour l’heure, Automotive Grade Linux permet d’accéder au service de navigation GPS Google Maps, aux actualités et à diverses applications de divertissement. La plate-forme gère les liaisons Bluetooth, les contrôles audio, l’affichage d’informations à propos du téléphone connecté… et la régulation de la climatisation.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’électronique embarquée dans les automobiles ?

Crédit photo : Denis Rozhnovsky – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur