Voyage : le duo Karavel-Promovacances pourrait reprendre FRAM en difficulté

E-commerceEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
fram-voyage-ligne-reprise-karavel-promovacances
2 1

A priori, FRAM n’échappera pas au dépôt de bilan. Mais au moins un repreneur potentiel se profile : le groupe Karavel-Promovacances.

Le voyagiste FRAM en difficulté financière pourrait tomber dans le giron de Karavel-Promovacances mais d’autres candidats à la reprise pourraient se présenter.

Quel que soit le projet visant à assurer la continuité de l’entreprise, il faudra qu’il soit approuvé par le tribunal de commerce de Toulouse.

FRAM devrait déposer son bilan de manière imminente. Jeudi prochain (29 octobre), la direction de FRAM devrait annoncer en comité d’entreprise que la société se retrouve en cessation de paiements.

Les Echos révèle le nom d’un repreneur potentiel : le groupe Karavel-Promovacances qui chercherait à renforcer son réseau de distribution physique après avoir parié sur un développement en pure player dans le voyage en ligne.

Pour ce plan, il bénéficie du soutien de son actionnaire de référence : la société d’investissement LBO France. Mais il faudra attendre la fin de la période d’observation qui sera probablement mise en place par le tribunal de commerce de Toulouse pour connaître le sort de FRAM.

Mais, selon LeMonde.fr, une reprise par Karavel devrait se traduire par un plan de suppression de postes : on évoque une réduction de 25 % de l’effectif de Fram, qui emploie actuellement environ 670 personnes.

Quelle vie mouvementée pour FRAM, une marque de voyagiste historique connue du grand public mais structurellement déficitaire.

La semaine dernière, on évoquait encore la possibilité d’une reprise par un mystérieux groupe HNA Group Europe situé entre le Luxembourg et la Chine, en coordination avec Selectour Afat.
Mais l’offre de reprise a été retirée, plongeant FRAM dans l’incertitude.

Du côté de Karavel-Promovacances, l’histoire est assez alambiquée également.

En octobre 2001, Karavel, start-up du voyage en ligne créée par Christian Blanc (ex-PDG d’Air France), reprend Promovacances.com (jusqu’ici propriété du groupe FTD).

Début 2005, l’ensemble est acquis par Opodo (filiale à l’époque du GDS européen Amadeus).

En septembre 2007, nouveau rebondissement : le voyagiste en ligne pan-européen Opodo cède le duo Karavel-Promovacances au fonds Barclays Private Equity.

C’est en mai 2011 que LBO France apparaît pour reprendre l’exploitation de l’activité du pôle Karavel-Promovacances.

Bientôt une brique FRAM pour consolider le business ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur