Voyages-SNCF.com consolide sa plate-forme d’e-commerce

Cloud

Pour renforcer son monopole sur le marché des billets de train et étendre son offre de séjours, Voyages-SNCF.com annonce de nouveaux partenariats et la refonte de ses services en ligne.

(édité le 27 juin 2011) En partenariat avec Microsoft, Facebook ou encore Expedia, Voyages-SNCF.com annonce de nombreuses innovations technologiques pour renforcer sa position sur le marché.

Des 2,8 milliards d’euros générés par Voyages-SNCF.com, 2,6 milliards proviennent de la vente de billets de train. Ce commerce en ligne représente désormais 36% des revenus “voyage” de la SNCF.

Face à la recrudescence du trafic, la plate-forme est amenée à développer et à diversifier son offre. Plus de 200 000 billets y sont vendus chaque jour, avec des pointes à 14 réservations par seconde.

Avec en fer de lance les réseaux sociaux, la compagnie ferroviaire souhaite consolider la relation entretenue avec ses clients, tout en leur apportant une nouvelle expérience qualifiée de “novatrice” par Yves Tyrode, le directeur général de Voyages-SNCF.com.

Première étape : étendre l’offre de séjours. L’accord signé avec Promovacances permettra à Voyages-SNCF.com d’afficher un catalogue pour le moins reluisant de 12 000 formules.

Il s’agira surtout de proposer au client des solutions stables, rapides et intuitives pour faciliter la réservation de leurs billets de train et de leurs séjours.

Menée tambour battant par Yves Tyrode, la conférence s’est articulée autour de la révolution mobile.

En mai dernier, plus d’un million d’utilisateurs de smartphones et tablettes se sont connectés sur Voyages-SNCF.com. 87% de ce trafic provient d’iPhone.

Longtemps aux abonnés absents, les possesseurs de tablettes représentent dorénavant 10% des visiteurs mobiles. Une niche que compte bien anticiper VSC technologies, la filiale de la SNCF en charge du site transactionnel.

Un quart des billets commercialisés sont désormais des e-billets : ils sont téléchargeables par l’utilisateur, qui les imprimera et les présentera au contrôleur sans avoir à faire un détour par les distributeurs et les guichets des gares.

La dématérialisation du billet devrait bientôt en arriver à son dernier stade : le client pourra alors se dispenser du papier en faveur d’un code QR affiché sur l’écran de son smartphone.

Mais ce concept d’e-commerce, encore relativement récent, n’est pas du goût de tous. Yves Tyrode reconnaît que “du temps sera nécessaire pour éduquer le consommateur.”

C’est notamment le cas sur la plate-forme de paiement à distance actuellement mise en place sur Voyages-SNCF.com, et disponible dans le courant de juillet.

La technologie Secure 3D, développée sous la bénédiction de la Banque de France, garantira la sécurité des transactions monétaires.

Par ailleurs, une application pour Windows Phone est en préparation. Elle complètera une offre qui inclut déjà un équivalent pour iPhone, une version pour Blackberry, une autre pour Android et la petite dernière, sortie en février 2011 sur iPad.

Interrogé à propos des désagréments qu’avait connu le site Internet en 2008 et en 2010, Yves Tyrode rétorque : “Nous avons mis en place deux data centers, l’un à Lille et l’autre à Saint-Denis. Ils fonctionnent en parallèle.”

En présence de représentants de ses principaux partenaires, le directeur général de Voyages-SNCF ajoute : “Nous disposons désormais de 500 serveurs, soit 10 fois plus qu’il y a deux ans”.

Le temps de réservation aurait en conséquence été divisé par deux. En 2009, il fallait en moyenne 52 secondes pour finaliser la procédure. Aujourd’hui, 25 secondes suffiraient, selon les estimations.

Sous les yeux d’un représentant dépêché par Facebook, Yves Tyrode a abrégé les débats techniques pour présenter le projet “Petits Voyages Entre Amis”. Il s’agit d’une simple page, non d’une application.

Les utilisateurs de Facebook pourront y préparer un voyage “à leur image” et le partager avec leurs amis. Cela revient à créer un “événement”, dans le langage du réseau de Mark Zuckerberg.

Le reste de la procédure se déroule sur le site de Voyages-SNCF.com, le formulaire de réservation étant pré-rempli selon les informations fournies sur Facebook.

Une aide complémentaire sera apportée par le moteur de recherches Hexago, développé par VSC technologies et avec la contribution des équipes techniques d’Exalead, branche de Dassault Systèmes.

Voyages-SNCF complète son offre par un compte Twitter et une page Facebook qui donne accès à des conseils, des bons plans et des jeux.

Le but de l’opération : offrir à l’utilisateur une expérience sociale basée sur le partage. Ce qui devrait consolider le trafic, notamment mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur