Wanadoo se lance dans la visioconférence

Cloud

A l’heure du haut débit, les services communicants explosent. Wanadoo y voit un moyen d’élargir son chiffre d’affaires, notamment en se tournant vers l’interopérabilité avec les réseaux mobiles.

Dans la droite ligne de la stratégie dévoilée par France Télécom la semaine dernière (voir édition du 17 novembre 2003), Wanadoo annonce à son tour l’arrivée de nouveaux services communicants. Sans surprise, ceux-ci se tournent vers l’image et le son, ainsi que la convergence entre l’Internet et les téléphones mobiles. A commencer par Wanadoo Visio, un service de visioconférence qui permet à deux internautes de communiquer en direct et en images par Internet. Pour en bénéficier, il suffit d’être équipé d’un ordinateur multimédia (webcam, micro, enceintes ou casque), d’installer le logiciel de Wanadoo intitulé eConf (à télécharger sur le site du fournisseur d’accès) et, bien sûr, d’être connecté au Net. En revanche, nul besoin d’être abonné à la filiale Internet de France Télécom pour en profiter.

Vidéo en plein écran

La démonstration à laquelle nous avons pu assister consistait en une communication entre un interlocuteur basé en France et l’autre à San Francisco via une liaison ADSL à 512 Kbits/s. Si une très légère désynchronisation du son se remarque (mais pas d’écho), l’image est en revanche d’une qualité largement acceptable : fluidité des mouvements, pas de délais d’attente, ni de ralentissement ou de rupture de communication. Qualité obtenue grâce au codec (algorithme de compression/décompression du son et de l’image) développé par France Télécom R&D qui s’appuie sur le format MPEG-4. Le logiciel de Wanadoo autorise d’ailleurs le redimensionnement de la fenêtre de la vidéo, y compris en plein écran. Pour le reste, les fonctions proposées n’innovent pas particulièrement par rapport à ce qu’offrent les principales applications de messagerie vidéo : liste de contacts, gestion de la disponibilité, etc.

Pour l’heure, le service ne permet la communication qu’entre deux interlocuteurs. La visioconférence à plus de deux est prévue pour 2004, tout comme les fonctions de partage de bureau et l’interconnexion avec les mobiles de troisième génération (UMTS) ou MaLigne Visio de France Télécom – des services à valeur ajoutée qui seront facturés au client. Aucun tarif n’a pour le moment été dévoilé. “Si cela ne tenait qu’à nous, nous serions tentés de tout faire payer”, avoue Jean-Claude Delmas, le président de Wanadoo France, “nous établirons nos tarifs en fonction du marché.” Actuellement en test depuis fin septembre 2003 auprès de 6 000 utilisateurs, Wanadoo Visio devrait être accessible d’ici une quinzaine de jours. Un service d’une simplicité enfantine ? c’est là sont principal intérêt ? qui devrait séduire bon nombre des 3 millions de propriétaires de webcam en France. Mais pour en profiter pleinement, mieux vaudra disposer de l’ADSL à 512 Kbits/s, même si le service reste accessible avec du 128 Kbits/s. “Wanadoo Visio intègre des couches de services qui tirent profit des potentialités du haut débit”, rappelle Laurence Thouveny, directrice des unités outils de communication et recherche chez Wanadoo. “Si les usages sont les mêmes en bas et haut débit, ils sont plus intensifs avec le haut débit”, poursuit-elle, “il dynamise les usages des services communicants.” Autrement dit, plus on surfe vite et mieux on communique, en termes de qualité de communication bien entendu.

Partage de photos et commande de tirages

Autre nouveauté, déjà accessible en test : le service Album Photos qui permet de mettre en ligne ses images numériques, les partager et commander des tirages sur papier personnalisables (taille, cadre…) auprès du prestataire Photos Service. A noter que le système reconnaît la taille de l’image et propose, en conséquence, un format adapté pour conserver une résolution de qualité. Réservée aux abonnés de Wanadoo, l’exploitation du service est gratuite pendant 90 jours. Ensuite, l’utilisateur doit s’acquitter de 18 euros par an pour conserver ses photos en ligne. En 2004, ce service s’enrichira avec la consultation, puis la création, de l’album à partir d’un téléphone mobile, l’envoi de photos en MMS, la possibilité de commenter les photos en direct, en ligne et à plusieurs…

Wanadoo Visio et Album Photos viennent compléter une offre déjà riche de services communicants améliorés comme la messagerie instantanée, le chat, les forums, les pages perso, le vidéo-message ou encore le SMS 24/24 qui prévient de l’arrivée de nouveaux e-mails. Autant de services, en partie payants, avec lesquels Wanadoo compte élargir ses marges. Selon le FAI, avec 715 millions de pages vues, les services communicants enregistrent à eux seuls plus de la moitié des 1,4 milliard de pages Web générées mensuellement. Premier fournisseur d’accès français, Wanadoo comptait plus de 4,36 millions de clients fin septembre 2003, dont 1,5 en haut débit. Il serait en effet dommage de ne pas exploiter commercialement cette base d’abonnés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur