Warner Bros et EMI tentés par le peer-to-peer “made in Europe”

Mobilité

Le studio de cinéma et la maison de disques ont signé un accord avec le groupe Bertelsmann pour une exploitation de sa technologie Gnab.

Après avoir combattu les échanges illégaux de fichiers sur les réseaux peer-to-peer, les grands producteurs pourraient s’intéresser de près à la technologie pour diffuser leurs contenus. Le studio de cinéma Warner Bros. Home Entertainment Group, marque de Time Warner, a signé un accord avec Arvato Mobile, une filiale du groupe de communication allemand Bertelsmann, pour lancer une nouvelle plate-forme de diffusion commerciale de programmes en ligne.

Baptisé In2Movies, cette plate-forme combinera les capacités de diffusion des technologies P2P avec l’avantage d’un système centralisé pour la sécurisation des données, notamment. Dans un premier temps, elle sera lancée en Allemagne, Autriche et en Suisse allemande. Pour la major du cinéma, le P2P présente avant tout l’avantage d’optimiser la bande passante. Mais il n’est pas précisé quelle sera la part d’intervention des utilisateurs finaux dans la diffusion des dits contenus.

Selon le communiqué de Warner daté du 30 janvier, le service devrait voir le jour en mars prochain. Il offrira des films et des programmes télévisés. Batman Begins, Charlie et la Chocolaterie, la Main au collier, Must Love Dogs ou la série Friends seront proposés au lancement. Warner précise que des la plate-forme pourra intégrer des contenus de diffuseurs et producteurs locaux.

Réservé au PC dans un premier temps

Dans un premier temps, l’offre limitera l’accès des fichiers à l’ordinateur. L’enregistrement sur DVD ou sur des média amovibles sera envisagé dans un second temps. Sans plus de précision. Quand aux tarifs, ils n’ont pas encore été précisés.

In2Movies est construite à partir des technologies GNAB de diffusion des contenus et contrôles des droits numérique développé par Arvato Mobile (voir édition du 24 octobre 2005). Des technologies qui ont séduit EMI Music qui, le 20 janvier dernier, annonçait avoir signé avec Arvato. L’accord permet à Arvato de commercialiser sa plate-forme GNAB accompagné d’un catalogue de 300 000 titres musicaux issus du catalogue de la major du disque.

Si, à l’heure où les éditeurs de solutions P2P tendent à fermer leurs portes (ou à se convertir au téléchargement légal), les initiatives commerciales autour des technologies P2P prennent forme, il restera à vérifier que les offres correspondent bien aux attentes du public. Selon Warner, 73 % des internautes allemands abonnés aux échanges illégaux seraient prêts à se tourner vers des solutions payantes pour télécharger un film.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur