Warren Buffett croit en Apple : il investit un milliard

BourseEntreprise
warren-buffet-investissement-apple
2 3

A travers Berkshire Hathaway, Warren Buffett vient d’investir plus d’un milliard de dollars dans Apple. Tout en regardant le dossier Yahoo en parallèle.

Au revoir Carl Icahn, Bonjour Warren Buffett.

Apple dispose d’un nouvel actionnaire de poids : Berkshire Hathaway. Ce groupe holding est dirigé par l’homme d’affaires milliardaire américain Warren Buffett. Et il vient d’entrer dans le capital du groupe qui exploite « la marque à la Pomme ».

Selon les informations transmises à la SEC (régulateur des marchés boursiers aux Etats-Unis), Berkshire détenait 9,81 millions d’actions Apple en date du 31 mars, une participation alors valorisée 1,07 milliard de dollars.

Le deuxième homme le plus riche d’Amérique (derrière Bill Gates) semble considérer qu’Apple, dont le cours a plongé de 14 % cette année (au plus bas depuis 2014), a encore des ressources pour surprendre les marchés boursiers.

On vient d’assister à une bascule étonnante dans le capital d’Apple. Récemment, Carl Icahn, un autre investisseur milliardaire rangé dans la catégorie « activiste », avait décidé de céder toutes ces actions Apple, considérant que la firme de Tim Cook traversait une mauvaise passe (particulièrement en Chine).

Depuis, la firme de Tim Cook a pris une initiative forte en investissant un milliard de dollars dans Didi Chuxing, une puissante société de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) qui est devenue le principal rival d’Uber en Chine.

Warren Buffett investit ponctuellement dans les firmes technologiques : il détient une importante participation dans IBM.

Il regarde également le monde des télécoms. Encore récemment (c’est-à-dire à fin décembre), il détenait 1,6 milliard d’actions de l’opérateur AT&T.

Parallèlement, Warren Buffett s’intéresse à un autre dossier : Yahoo. Il soutient Dan Gilbert, CEO de Quicken Loans (plateforme de prêts immobiliers), en vue d’une offre de rachat d’actifs de Yahoo.

Mais ce n’est pas le seul acquéreur potentiel du groupe Internet dirigé par Marissa Mayer, même si la liste des prétendants sérieux a été revue à la baisse. Il reste encore l’opérateur Verizon et d’autres sociétés qui cherchent à boucler le financement.

(crédit photo : copie écran vidéo Reuters)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur