Wearables : l’Apple Watch détrône les gammes Fitbit

Mobilité
wearable-technologies-apple-watch-strategy-analytics

Selon Strategy Analytics, Apple prend le leadership mondial dans les wearable technologies (montres connectées, trackers…), en éjectant Fitbit à la troisième place.

Avec l’Apple Watch, Apple est devenu le numéro un mondial des « wearables », selon le cabinet d’études Strategy Analytics lors d’un bilan réalisé en fin du premier trimestre 2017.

Le volume des objets connectés à porter sur soi a augmenté de 21% en un an en passant de 18,2 millions d’unités livrées (montres connectées, trackers…) au premier trimestre 2016 à 22 millions.

La firme de Tim Cook accentue la pression avec 3,5 millions d’Apple Watch écoulées sur les trois premiers mois de l’année +59% en un an). Elle capte presque 16% du marché (+4 points en un an).

Ce succès s’explique par la bonne tenue des ventes de l’Apple Watch Series 2 dans les pays anglo-saxons, la pression marketing qui porte ses fruits sur les consommateurs et une bonne visibilité dans les magasins (le réseau Apple Store en particulier), évoque Neil Mawston, Directeur exécutif qui se concentre sur le thème de la stratégie pour les terminaux sans fil chez Strategy Analytics.

Au deuxième rang figure le chinois Xiaomi,avec 15,5% de parts de marchés et 3,4 millions de wearables écoulés sur le trimestre. Néanmoins, son influence s’amoindrit. En un an, il a perdu 5,4 points de part de marché.

Le grand perdant de ce chamboulement s’appelle…Fitbit. L’Américain  hérite de la 3ème place avec 13,7% de parts de marché, contre 24,7% un an auparavant. Il était tout simplement le leader du marché, détrôné depuis par Apple. Le volume de livraisons est important : de 4,5 millions d’accessoires « wearables » écoulés au premier trimestre 2016, il n’en aligne que aligne plus que 2,9 millions un an plus tard.

Comment expliquer ce ralentissement dans la progression ? Strategy Analytics note un ralentissement de la demande pour sa gamme de bracelets connectés et une « percée lente dans les pays émergents » .

Ce fléchissement se traduit par des mesures drastiques. Fin janvier, Fitbit a décidé de licencier 6% de son effectif alors qu’il venait de boucler le rachat de Vector Watch et de reprendre des actifs de Pebble.

Pour redonner une certaine dynamique, Fitbit pourrait rebondir avec le lancement de sa propre montre connectée…qui est retardée à l’automne, suite à des problèmes de développement.

Afin de doper son business, Fitbit compte aussi mettre l’accent sur l’app store, une potentielle source de business à développer à ouvrir sous forme d’API (connecteurs logiciel) destinés à des développeurs tiers.

Pour renforcer son expertise, Fitbit a notamment mis la main sur Vector Watch en janvier dernier après avoir fait l’acquisition des actifs de Pebble l’an passé.

Mais ce n’est pas évident de monter un écosystème stable. Ainsi, les apps compatibles Apple Watch pour Google Maps, Amazon et eBay ont récemment été stoppées mais cela ne signifie pas forcément un arrêt complet des développements. Juste une pause parfois.

(Crédit photo : Apple Watch Instagram)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur