Web Summit de Dublin : la French Tech en balade irlandaise

EntrepriseStart-up
web-summit-2015
2 7

250 entreprises high-tech (dont 190 start-up) ont débarqué sur le Web Summit de Dublin. L’occasion de pratiquer le networking au niveau international.

Le Web Summit de Dublin, c’est maintenant. Entre le 3 et le 5 novembre, cette convention européenne spécial start-up permet de regrouper un millier de start-up.

La France a envoyé sur place une délégation importante au nom de la vague French Tech : 190 start-up sur 250 entreprises high-tech.

Cette année, « la France est dans le top 4 mondial des nations les plus représentées (hors Irlande) avec l’Angleterre, les États-Unis et l’Allemagne », précise le dossier de presse envoyé par le ministère de l’Economie.

Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au Numérique, se rend aussi sur place pour porter les couleurs de la France qualifiée de « start-up nation » avec des atouts dans l’économie collaborative, le big data, les objets connectés, la biotech et la medtech.

Les relations entre les pouvoirs publics et les start-up américaines sont parfois houleuses mais le gouvernement rappelle quand même que Paris est la première ville en termes de marché pour Airbnb, la France a été le second pays où a été lancé Uber après les États-Unis.

Au Web Summit de Dublin, on y retrouve des entrepreneurs vedettes qui viendront témoigner dans des keynotes comme Nicolas Brusson (Blablacar), Cedric Hutchings (Withings) ou Nicolas Dessaigne (Algolia).

On pourra rencontrer également les sociétés Internet qui ont obtenu des financements conséquents pour monter en puissance dans leurs domaines de prédilection respectifs comme iAdvize (solution de « e-relation client » instantanée) ou Mailjet (emailing).

C’est également un point de rencontre pour s’ouvrir au sphère du capital-risque. Les investissements de ce type ont été en forte progression en Europe (+30% en 2014) avec trois phares (Allemagne,France et Royaume-Uni).

Le premier semestre 2015 confirme le dynamisme : les investissements en capital-risque en France ont bondi de 70% en termes de montants levés (3ème place en Europe) et de 30% en nombre d’opérations (2ème place en Europe).

Rappelons que la convention annuelle du Web Summit de Dublina été créé en 2010 par l’irlandais Paddy Cosgrave.

Une série de personnalités IT américaines ou européennes vont également faire le déplacement : Mike Schroepfer (Facebook CTO), Sean Rad (Tinder, fondateur), Robert Gentz (Zalendo, fondateur et CEO), Scott Chacon (Github, cofondateur), Yancey Strickler (Kickstarter, cofondateur et CEO) ou Phil Libin (Evernote, cofondateur).

french-tech-web-summit-dublin


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur